WarToGame

WarToGame
La bataille d'Issos (334 av.J.-C) entre Alexandre le Grand et Darius III (mosaïque romaine découverte à Pompéi).

jeudi 19 avril 2018

[Vae Victis] Wissembourg - Spicheren 1870.

Cela faisait un moment que je n'avais pas chroniqué un jeu en encart du magasine Vae Victis et il est temps de combler cet oubli. Donc, au programme de ce post une présentation du jeu Wissembourg-Spicheren des 4 et 6 août 1870, deux batailles proposées par le magasine Vae Victis n°138 (mars-avril 2018). Voyons le contenu du matériel fourni et le système de jeu retenu par l'auteur Luc Olivier.


Comme d'habitude procédons à la revue du matériel :

La planche de 108 pions.

Zoom sur quelques pions français.

Gros plan sur un panel de pions prussiens.

La carte de jeu du scénario Spicheren.

La carte pour le scénario Wissembourg.

Détail de la carte avec la ville fortifiée de Wissembourg.


La ville de Sarrebruck et mont Winterberg.

La ville Forbach.

La ville de Spicheren.
Un aperçu des règles du jeu : il s'agit d'une reprise en partie du système de Jour de Gloire de Frédéric Bey. Il est grandement simplifié au niveau de la routine de déroulement des combats.

Chaque tour de jeu comporte 3 phases : 
 -vérification du commandement : QG et mouvement des commandements en chef,
- opération : tirage de marqueurs d'activation (comme pour jour de gloire de Frédéric Bey) permettant de faire tirer l'artillerie, faire mouvement et combattre.
- ralliement : pour les unités désorganisées possibilité de tenter un ralliement.

Le livret de règles avec les 2 scénarios.

Détail des caractéristiques de pions commandant
en chef et chefs de formation.

Détail des caractéristiques des unités de combats :
infanterie et cavalerie.

Les pions artillerie.

La table des effets du terrain et de résultats des combats.

Je vous propose de jeter un œil rapidement sur le déploiement des forces pour le scénario de la bataille de Wissembourg-Geisberg du 4 août 1870 qui comporte 7 tours de jeu. Comme on peut le voir sur la carte qui suit la 1re brigade coté français est totalement isolés dans Wissembourg et la 2e brigade est placé autour du château de Geisberg. Les prussiens vont arriver par trois axes : au nord de Wissembourg par Schweigen, au nord-est par la ligne de chemin de fer de Kapsweyer et enfin par l'est au niveau de la rivière la Lauter. Le joueur français doit tenir le plus longtemps possible avant de retraiter en bon ordre face aux forces disproportionnées prussiennes. Vaste challenge !

Le déploiement pour la bataille de Wissembourg.

Les forces françaises en bleu et en rouge la seule unité prussienne
déployée au début du scénario.


Zoom sur la 2e brigade française gardant le château de Geisberg.

Le général Pellé tenant Wissembourg face à l'artillerie Prussienne.

Les prussiens arrivent, vorwärts !

Frédéric-Guillaume prince royal de Prusse arrive
avec de nombreuses unités en force.

Au nord l'artillerie va être renforcée par
le 2e corps bavarois du général Hartman.

L'ensemble des forces prussiennes qui vont arriver
sur la carte et leurs marqueurs d'activation.

Conclusion :

Les cartes sont particulièrement bien faite, très lisible et colle bien à l'époque. Pour ce qui est du système de jeu, rien de nouveau c'est du jour de gloire "light". Les scénarios de prime abord ne paraissent pas équilibrés mais les conditions de victoire permettent pour chaque camps malgré soit la disproportion des forces soit les positions occupées intenables d'offrir un challenge intéressant pour chaque camp.   

Le général Douay, le commandant Septeuil (cavalerie)
et une partie du 74e régiment d'infantrie.

Voici donc bien deux batailles totalement originales de la guerre de 1870 traitées par le magasine Vae Victis, du bon boulot même si je dois l'avouer ce n'est pas un conflit qui retient pour l'instant mon attention.

A suivre ...