WarToGame

WarToGame
La bataille d'Issos (334 av.J.-C) entre Alexandre le Grand et Darius III (mosaïque romaine découverte à Pompéi).

lundi 11 novembre 2019

[DBA] Le tournoi d'automne et une 3e place pour mes Carolingiens !

Le vendredi 8 novembre 2019, ce déroulait le premier tournoi trimestriel sur la régle DBA de l'association Orléans Wargames. Je coorganisé cet événement avec Nicolas "Cassandre" Gourmaud et nous avons eu la très bonne surprise d'accueillir 18 joueurs motivés pour en découdre et découvrir pour certains ce jeu. Voici un petit résumé de cette soirée et des résultats complets. Bonne lecture !



Pour ce qui me concerne, la première partie je choisi d'initier Sylvain "Sylam" pour sa première partie de De Bellis Antiquitatis. Je joue donc Carolingiens (III/28) et mon adversaire des Romains Polybes (II/33). Je n'ai pas eu le temps de prendre de photos de la partie qui a tourné à mon avantage avec un affrontement "frontal" de chevaliers face à des lames. Bref, un carnage du coté romain mais l'essentiel n'est pas là, je pense que Sylvain à compris les principes de la règles et les points à connaitre pour vite progresser (tables des résultats de combat, des mouvements et des principes de débordement, "flancage" etc...). Cette première partie bien que rapide fut intéressante néanmoins car j'aime toujours autant expliquer cette règle qui bien que semblant simple et pleine de subtilités.

La seconde partie voit une opposition de Carolingiens, en effet je rencontre Louis "Louys" qui m'avait battu il y a quelques temps en retournant une situation complètement défavorable en une victoire sur le fil avec ses carthaginois. Bref, cette fois-ci il s'agit d'une opposition entre Carolingiens qui luttent pour le pouvoir et la partie fut très tactique avec du mouvement et des zones de menace qui bloquent les éventuelles volontés de charges de chevaliers. Dans un premier temps, je perds deux unités qui me laisse penser à une nouvelle défaite mais dans un sursaut de courage et d'intrépidité mes Carolingiens remportent 4 combats me donnant la victoire sur le fil. Décidément, Louys est un adversaire très fort et tenace. C'est toujours un grand plaisir de le rencontrer !




La troisième et dernière partie me voit attribuer comme adversaire "Cassandre" un vétéran de la règle qui en connait les moindre recoin et pour cause, il en ai l'un des traducteur de la version Française. 

Cassandre propose une opposition de Chinois Ch'in (II/4a) face à mes Carolingiens, soit des des Crossbow (3), 2 chevaliers, une cavalerie et 4 warbands et pour finir 2 Ps (de mémoire), face à mes 6 chevaliers, 4 lames, 1 archers et un psiloi. De site, je me rends compte que les warbands sont une réelle menace pour mes lames et que les archers vont me pourrir tant que je ne pourrais les attaquer au corps à corps. Pour la troisième fois, je suis l'attaquant et doit subir la loi du terrain choisi par l'adversaire. 

En résumé, la partie qui devait, a posteriori donner le vainqueur du tournoi et la troisième place, a été une succession de concentration de tirs d'archers Chinois sur mes chevaliers qui peinaient à sortir du terrain difficile pour aller à leur contact. J'y ai perdu un chevalier dans l'histoire. Les bandes guerrière adverses qui restaient prudemment dans la foret étaient une grande menace pour mes lames qui n'osaient pas trop aller au contact surtout en terrain difficile (malus de moins 2 au combat qui menait à une égalité de  à  avant lancé de dé et une élimination au simple des lames par les bandes guerrières). Du coup, j'essayais d'attaquer sur l'aile gauche des Chinois avec plus ou moins de succès. Finalement, j'étais toujours sur le reculoir, avec une accumulation de  pertes à rien et d'un seul coup mes lancés de dés extraordinaires me permettait lors de combats perdus d'avance de rattraper mon retard pour finalement perdre sur un lancé de dé avec un de mon coté et cinq pour Cassandre sur une opposition à la base favorable pour moi ! 

La victoire sur le fil de Cassandre est amplement mérité, j'ai quand même réussi à le faire transpirer car il avait le spectre que je l'emporte à l'arrache mais la logique a été respectée. Finalement, mon mauvais placement initial au départ de mes chevaliers dans du terrain difficile face à ses archers bien concentrés m'a coûté la victoire finale au tournoi.









Je finis donc troisième du tournoi, mais l'essentiel est que j'ai passé une très bonne soirée en compagnie de mes camarades de jeu. J'en profite pour remercier l'association Orléans Wargames qui nous a permis de disposer d'une salle complète pour organiser notre tournoi.

Place aux résultats :

Rang / Nom / Points / Pertes subies / Général perdu / Pertes infligées / Général tué / Armée jouée / Résultat 1ère partie / 2e partie / 3e partie

  1) Cassandre     / 15 /  3 /  0 / 12 / 0 - II/4a      - V / V / V
  2) Charles-G     / 14 /  4 /  0 / 12 / 0 -  IV/82a - Na / V / V
  3) Welnin          / 11 /  6 /  0 / 14 / 1  - III/28    - V / V / D
  4) Timothée      / 11 /  6 /  0 / 11 / 1  - IV/64c   - V / V / D
  5) Louis           / 11 /  6 /  1 / 11 / 1   - III/28    - V / D / V
  6) Vinze           / 11 /  6 /  1 /   8 / 1   - I/32a    - D / V / V
  7) Jaucelme     / 11 /  7 /  0 / 10 / 1   - IV/59b   - V / D / V
  8 ) Dricks         / 11 /  8 /  0 /  8 / 1   - II/25      - V / D / V
  9) Ramius       / 11 / 12 /  1 /  9 / 1    - II/3a      - V / D / V
10) Sargon       /   8 /   4 /  1 /  8 / 0     - I/51    - Nd / V / D
11) Mauky        /  8 /   5 /   0 /  7 / 0     - II/11   - Nd / V /
12) YannForce1 /  7 /  8 /  0 /  6 /   0     - II/32a   - D / D / V
13) Trimalcion   /  7 /  9 /  1 /  5 /  0      - II/56     - D / V / D
14) Danglard     /  7 / 10 /  1 /  9 /  2    - III/6b     - D / D / V
15) Corybantes  /  7 / 13 /  2 /  5 /  0      - I/7b     - D / V / D
16) Gérald         /  4 / 12 /  0 /  6 /  0    - III/22b - Nd / D / D
17) Mauclerc.C   /  3 / 12 /  0 /  2 /  0     - II/32a   - D / D / D
18) Sylam         /  3 / 15 /  1 /  4 /  0      - II/33    - D / D / D

Légende : Na (nul = avantagé et Nd = nul désavantagé).


La photos de presque tout les participants !

Maintenant, nous vous donnons rendez-vous pour la deuxième éditions des joutes Abraysiennes qui se déroulera le 19 janvier 2020 dans la salle Réné Cassin à St Jean de Braye.

A bientôt...


dimanche 6 octobre 2019

[Urban operations] Alone in the Mog, Mogadiscio, 3 octobre 1993 à 18 H 30.

J'ai joué une partie d'Urban opération il y a quelques temps déjà et j'ai envie de vous faire profité des photos que j'ai prise sur cette partie se basant sur le scénario Alone in the Mog (Mog pour Mogadiscio). Avec Erwan, nous avons remis le couvert sur le magnifique jeu de guerre urbaine, Urban Opération de Sébastien de Peyret chez Nuts publishing. Nous avons mené plusieurs tours avant de rendre la place à l'association où nous jouons habituellement. Voici donc un reportage photos de cette partie qui n'a pas été menée jusqu'à son terme mais qui nous a permis de jouer différentes actions et réactions. Alors bonne lecture.

I played a part of Urban operation some time ago and I want to take advantage of the pictures I took on this part based on the scenario Alone in the Mog (Mog for Mogadiscio). With Erwan, we put the cover back on the magnificent urban war game, Urban Operation by Sébastien de Peyret at Nuts publishing. We did several rounds before making room for the association where we usually play. Here is a photo report of this part that has not been completed but allowed us to play different actions and reactions. So good reading.

Les positions de départ du scénario.

Le scénario Alone in the Mog consiste dans un premier temps en la sécurisation de deux zones où se trouvent des blessés des forces US venu sécuriser la zone de crach du black hawk (UH-60). Dans un second temps, les forces US doivent se regrouper dans une zone où ils pourront plus facilement se défendre et laisser la possibilité au MH-6 de distribuer le feu sur les forces du général Aidide.

The Alone in the Mog scenario initially consists of securing two areas where wounded US forces come to secure the black hawk spit zone (UH-60). In a second step, the US forces must regroup in an area where they will be able to defend themselves more easily and allow the MH-6 to distribute fire on General Aidide's forces.

La carte de mission des forces US (Rangers et Delta force)

Les forces de l'alliance nationale Somalienne dirigée par le général Aidide doivent quant à elles essayer de faire le plus de dégâts aux américains et les empêcher de se regrouper ce qui entraînerait l'intervention des little bird à la puissance de feu redoutable.

The forces of the Somali National Alliance led by General Aidide must try to do the most damage to the Americans and prevent them from regrouping which would involve the intervention of the little bird with the formidable firepower.

La carte de mission des forces de l'alliance nationale somalienne.

Le déploiement des forces sur la carte de jeu : les américains sont dispersés et les forces du SNA commencent à arriver sur zone et mettent la pression sur les US boys !

The deployment of forces on the game map: the Americans are scattered and the SNA forces begin to arrive on the zone and put pressure on the US boys!

Les forces du SNA sont bien positionnés autour des forces de l'ONU (US).
Un seul pion SNA est situé au sud mais est adossé à un pion popolution (mob)
qu'il est interdit de toucher pour les rangers sous peine de perte de PV.




Sur ce plan vue du ciel, on remarque sur les forces du SNA
 sont surtout situées à l'est de la carte (en bas de l'image)
 et que le danger risque de venir de ce coté là. 

Les forces américaines sont dans les bâtiments et dispersées.
La difficulté sera de sortir des maisons en bon ordre
 pour rejoindre la zone de regroupement au centre de la carte.

Sur le lieu du crach du faucon noir, le groupe DiTomaso
 s'est mis à l'abris dans un immeuble.
Les forces rebelles attaquent la position et les échanges
 de feu tournent à l’avantage des américains.

Afin de tirer dans de bonnes conditions les soldats du SNA
 ont "brêché" le mur en face du bâtiment où est retranché le groupe DiTomaso.

Le tirage de carte d'action ne m'est pas du tout favorable,
je tire "Save Ammo" qui m'empêche de tirer sur initiative seulement en riposte.
Je me retrouve dans une situation encore plus défensive...

Au centre les rebelles attaquent des deux cotés (ouest et est)
 pour scinder mes deux équipes.

La riposte des rangers est cinglante,
 la puissance de feu est de leur coté pas le nombre !

Un groupe de rebels avancé sur mon flanc gauche
subit le feu en retour des rangers sortis du bâtiment pour s'offrir des angles de tir.

Les rangers et forces Delta sur cette image ont commencé
 à sortir des batiments pour aller se regrouper dans la zone objectif.
 En bas de l'image, j'ai engagé un pions SNA qui ne peut riposter.
Ajouter une légende



Nous sommes toujours au premier tour de jeu et la situation
 semble être plutôt sous contrôle des américain.
Mais la pression des forces du SNA est bien réelle.

Début du deuxième tour, les pions sont remis en état.
Une grosse force du SNA arrive par le nord.
Il est temps que les hélicoptère US interviennent !

L'action 3D des littles Birds permet de tirer sur un groupe du SNA
et je vise le centre de la carte pour me permettre
 de dégager la route qui mène vers l'objectif.

Je me sorts du traquenard tendu par Erwan au nord de la carte
 et ne subi pas de perte malgré le nombre de tirs lancés
par le groupe de 5 pions du SNA.

La section DiTomaso résiste mais les rebelles sont presque au contact.

Au sud de la carte j'essaye de sortir ma section mais je suis sous le feu
 de réaction d'une unité SNA en bas à gauche de l'image. 

C'est la fin du deuxième tour et j'ai enfin réussi à éliminer l'unité de rebelle SNA
 en bas de la carte, ce qui devrait me permettre de faire sortir
 plus facilement ma section du bâtiment pour la faire remonter au nord.
Bilan :

Il sera rapide, j'ai encore passé un agréable moment de jeu avec Erwan sur le scénario d'urban opération. Le temps est encore passé très vite et nous n'avons pas pu aller plus loin que la fin du deuxième tour. Mais nous avons convenu que la situation était plutôt assez favorable aux américains même si les unités du SNA sont encore mordantes. Bref, Urban Operation est un très bon wargames sur les combats urbains et à force d'y joueur ont raisonne plus sur la tactiques que sur les règles et s'est là que le jeu prend toute sa richesse.

It will be fast, I still had a good time with Erwan on the scenario of urban operation. The weather is still very fast and we could not go further than the end of the second lap. But we agreed that the situation was rather favorable to Americans even though the ANS units are still biting. In short, Urban Operation is a very good wargames on urban fights and by dint of there player reasoned more on the tactics than on the rules and there is where the game takes all its richness.



A suivre...

samedi 5 octobre 2019

[Lieu] Fragata D. Fernando II e Gloria

Cet été j'ai eu l'occasion de visiter le dernier navire de guerre à voile du Portugal qui a navigué entre 1845 et 1878 sur les différentes mers du globe. Cette frégate construite en 1843 à Damao un ancien comptoir portugais au Indes, est visible en cale sèche à Cacilhas dans la ville d'Almada (juste en face de Lisbonne, de l'autre coté du Tage). Je vous propose de le visiter en quelques photos. Bon visionnage.

This summer I had the opportunity to visit the last sailing warship of Portugal which sailed between 1845 and 1878 on the different seas of the globe. This frigate built in 1843 in Damao a former Portuguese trading post in India, is visible in dry dock at Cacilhas in the city of Almada (just across Lisbon, on the other side of the Tagus). I suggest you visit it in some photos. Good viewing.



Pour la petite histoire cette frégate a été nommée Don Fernando II e Gloria en l'honneur du couple royal portugais Don Fernando II (1816 - 1885) et de a reine Dona Maria II de son nom propre "Da Gloria (1819 - 1853).  

For the record, this frigate was named Don Fernando II e Gloria in honor of the Portuguese royal couple Don Fernando II (1816 - 1885) and Queen Dona Maria II of his own name "Da Gloria (1819 - 1853).

Le navire fut basé sur le Tage en 1878 à la fin de sa carrière et servi de navire d'instruction à l'artillerie de marine. A partir de 1940 il se transforma en service d'instruction sociale pour de jeunes hommes pour acquérir une formation de marins. 


The ship was based on the Tagus River in 1878 at the end of her career and served as a training ship for naval artillery. From 1940 he became a social training service for young men to acquire training sailors.

Le navire a navigué durant 33 années et parcouru environ 100 000 miles marins.



En 1963, la frégate subi un très violent incendie et fut très endommagé, si bien qu'il fut abandonné sur le Tage dans un état déplorable. Entre 1992 et 1997, la marine portugaise décida de réhabiliter ce navire pour le remettre dans son état des années 1878. Le chantier naval d'Aveiro pris en charge cette restauration et le navire complètement refait fut présenté à la population en 1998 lors de l'exposition universelle qui se déroula à Lisbonne. Depuis lors, il est devenu un navire musée de la marine Portugaise et stationné en cale sèche dans le port de Cacilhas (à Almada non loin du Cristo Rei).

 In 1963, the frigate suffered a very violent fire and was very damaged, so it was abandoned on the Tagus in a deplorable state. Between 1992 and 1997, the Portuguese Navy decided to rehabilitate this ship to restore it to its state of the years 1878. The shipyard of Aveiro supported this restoration and the ship completely redone was presented to the population in 1998 during the Universal Exhibition held in Lisbon. Since then, it has become a museum ship of the Portuguese Navy and parked in dry dock in the port of Cacilhas (in Almada not far from the Cristo Rei).


Le drapeau du Portugal à la poupe de la frégate.

Le navire comprenait 50 canons (22 sur le pont et 28 en dessous)

Le mat principal.

Les armoiries du royaume de Portugal.

Un canon à l'avant du navire.

Les mats sont de taille impressionnante.

La cloche qui annonce diverses informations aux marins.

Le Barracuda, un ancien sous-marin de la marine portugaise
 de construction française.

L'alignement des canons est très impressionnant
et démontre  bien la puissance de feu importante de la frégate.

Vue du pont batterie.

La table du commandant.

Un coin salon/boudoir.

La cabine du commandant du navire.

Le salon est une pièce de grande taille pour un tel navire.

La place réservée aux marins ayant enfreint le règlement de bord du navire.

La table des officiers.

La table des matelots démontable pour attacher des hamacs.

Le coin réservé au médecin.

Vue du pont en configuration cantine.

Le coin cuisine.

La réparation des outils de bord.

Un lieu réservé pour la prière à bord.

Les marins préparant les canons pour tirer une bordée.

Le commandement au feu !

Les canons sont impressionnants.


Le Barracuda...ma prochaine visite.

Malheureusement, le jour où j'ai visité la frégate,
 le sous-main n'était pas ouvert à la visite.

Cette visite a été très instructive pour moi car cela faisant plus dizaine d'année que je n'étais pas monté sur un navire de guerre à voile (la dernière remonte à un voyage d'étude en Angleterre quand j'était collégien !). La taille impressionnante du pont batterie et l’exiguïté des emplacements pour dormir et se nourrir est notable sur ce navire. Je recommande particulièrement cette visite pour tout amoureux de la chose militaire et notamment navale mais aussi aux wargameux comme moi. Bon, je me ferais bien un petit scénario de l'excellent flying colors de GMT maintenant...

This visit was very informative for me because it was more than ten years since I had not been on a sailing warship (the last one dates back to a study trip to England when I was a college student!). The impressive size of the battery bridge and the cramped pitches for sleeping and feeding are noticeable on this ship. I particularly recommend this visit for any lover of the military and naval thing but also wargameux like me. Well, I'd be fine with a little script of the excellent flying colors of GMT now ...

A suivre (a seguir comme diraient nos amis lusitaniens).
To be continued (a seguir as our Lusitanian friends would say).