WarToGame

WarToGame
La bataille d'Issos (334 av.J.-C) entre Alexandre le Grand et Darius III (mosaïque romaine découverte à Pompéi).

mercredi 7 juin 2017

[Mémoire44] Utah Beach en aller-retour : un match nul !

Lors de la dernière soirée de l'association Orléans Wargames plusieurs parties de Mémoire44 ont été jouées et j'ai eu l'occasion de rejouer le débarquement à Utah Beach avec Sev alias Séverine qui a bien voulu croiser le fer avec moi sur ce scénario.


Séverine redécouvre Mémoire44 en ma compagnie !

1ère partie : Alliés (Welnin) contre Allemands (Sev) : 5 / 3

La situation de départ pour les américains :
beaucoup de chars et de l’infanterie d'élite !


La pièce maitresse du dispositif adverse :
l'artillerie positionnée au centre de la carte.

J'ai un bon tirage de carte et j'ai éliminé grâce à mes char le canon adverse !

Mes chars foncent sur les villages normands !

Sév examine la situation d'ensemble...

Mes tirage de cartes sont excellent :
attaque aérienne est une carte puissante.

Mes shermans tentent de prendre le village central !

Les fantassins allemands auront du mal à me repousser !
Mais sur mon aile droite le bunker est toujours tenu
par les troupes allemandes.

Je tente une attaque en force sur les unités
qui protègent le village à gauche de la carte.

Je n'ai pas réussi à sortir toutes mes troupes d'élites des plages !

J'ai enfin pris le bunker sur mon aile droite : ça se présente bien !

Je lance une ultime attaque sur l'objectif à droite de la carte : le village.

Vue d'ensemble de la fin de partie.
A 8 unités de fantassins contre 4 aux allemands,
je devrais y arriver normalement.

Fin de partie pour les allemand, le débarquement est réussi
pour les troupes US à Utah Beach.


2ème partie : Allemands (Welnin) contre Alliés (Sév) : 3 / 5

Je vais devoir empêcher le débarquement US
et la prise des villages normands.

Les shermans US n'avancent pas en parallèle...bizarre !

Sév cherche à prendre le dessus sur mon aile gauche.


Un petit problème de direction pour les chars US.

Je repousse les assaut sur mon aile gauche
et tiens fermement pour l'instant le bunker !

Je perds mon unité d'artillerie au centre !
J'aurais peut-être du la reculer un peu !

Un super lancé de dés de Sév qui m'élimine en un coup
mes trois chars que j'avais imprudemment avancé en bordure de plage.

Le champ est désormais libre pour l’infanterie US
pour se rouer sur les villages objectifs !

Fin de partie avec la cinquième médaille gagnée par Sév.

Bilan de ces deux parties en aller-retour :

J'ai passé un très bon moment en jouant avec Séverine qui a vite compris les règles et la bonne stratégie à avoir : réussir à tirer les bonnes cartes et jeter de bons dés au bon moment ! Nous avons eu de bonnes rigolades surtout avec les shermans qui avancent en marche arrière vers les lignes allemandes. Il s'agit au final d'une égalité sur sur scénario remporté tour à tour par moi-même et Sév sur le même score 5 à 3.

J'ai bien apprécié ces deux parties de Mémoire44 ou j'ai pu rejouer le débarquement US à Utah Beach. Il est vraiment recommandé de réaliser des parties en aller-retour pour prendre plaisir à jouer sur des scénarios a priori déséquilibrés.

A refaire... 

jeudi 1 juin 2017

[Manifestation] Les heures historiques de Sully-sur-Loire : les soldats de Napoléon.

Voici un nouvel article sur cette fabuleuse manifestation que sont les heures historiques de Sully-sur-Loire qui ce sont déroulées les 20 et 21 mai 2017 et cette fois-ci il s'agit d'un focus sur les reconstitutions de l'époque 1er empire que j'ai survolé lors d'un précédent article. Comme j'ai un petit stock de photos et de vidéos non publiées, c'est l'occasion de vous les faire partager !


Le 51e régiment d’infanterie de ligne attend les ordres !

Je commencerais par l'association Lowendal de la Ferté Saint-Aubin (45 - Loiret) qui reconstitue notamment les troupes du 51e régiment d’infanterie de ligne de l'époque napoléonienne.

Un bien bel alignement !
 
Distribution du programme aux fantassins.

Il y a un intrus parmi les soldats (je crois qu'il porte une jupe !).

Soldat de gauche :"Je crois que je suis plus grand que toi"
Soldat de droite : "non, avec mon pompon je suis plus grand que toi !"

"Et si on chantait une petite chanson ?"

Le capitaine du 51e est de retour
pour préparer les hommes pour la revue.


  


L'officier supérieur arrive accompagné par le capitaine...

La revue va pouvoir commencer !
Départ pour "l’arène" où la compagnie va défiler.

Attention aux baïonnettes qui grattent les oreilles !

Le 51e a fière allure !

J'ai eu beaucoup de chance de rencontrer un "reconstitueur" de lancier polonais en tenue d’apparat. Je crois qu'il venait d'une association des hauts de France.

Un magnifique habit d'apparat !

Le lancier n'est pas venu avec son cheval et sa lance !

Enfin pour terminer ce petit tour d'horizon des reconstitutions napoléoniennes lors de cette manifestation, voici la garde qui défile et elle est vraiment impressionnante. Moi qui suis assez grand, je me suis senti tout petit à coté de ces hommes en tenue !


Préparation à l'exercice de tir au fusil.
 
Revue des troupes avant le défilé !




Les chefs sont devant avec leurs médailles !

Au second plan : un sapeur avec sa hâche !

Les havresacs sont bien imposants !

Fin de la charge "fictive" contre les écossais !





Voilà cette manifestation est passée et je suis très content d'avoir pu croiser des reconstitutions de soldats de l'époque napoléonienne, de visiter leur bivouac et assister aux démonstrations de manœuvres et de tirs. Vraiment ce fut un fantastique moment (qui est passé trop vite) que j'ai pu partager avec ma famille qui ainsi a pu découvrir une tranche de l'histoire de France.

A bientôt...



samedi 27 mai 2017

[J'ai lu] La Bataille de Normandie de Jean Quellien.

Comme chaque année à l'approche des commémorations du débarquement du 6 juin 1944 en Normandie, je me replonge dans l'histoire de cette époque. Je prends un grand plaisir à trouver une nouvelle lecture sur cet très important événement qui a façonné l'histoire de la France et de l'Europe. J'ai trouvé un livre récent de Jean QUELLIEN  "La bataille de Normandie" sous titrée 6 juin-12 septembre 1944, 100 jours en enfer aux éditions Texto (réimpression en mars 2017).



Le devoir de mémoire est à mon sens indispensable pour éviter de reproduire les mêmes erreurs qui ont conduit à la seconde guerre mondiale. Ce livre est une plongée dans l'horreur de la guerre mais aussi une mise en lumière des actions héroïques qui transcendent les simples soldats en héros !



Jean QUELLIEN est professeur émérite d'histoire contemporaine à l'université de Caen et spécialiste de l'histoire du Débarquement. Il a publié notamment :
- Opinions et comportements politiques dans le Calvados sous l'occupation allemande (1940-1944), Caen : Presses universitaires de Caen : Centre de recherche d'histoire quantitative : Université de Caen, 2001, 511 p., 
- Les Américains en Normandie, éditions OREP, 2012, 256 p. 
- La Bataille de Normandie. 6 juin-12 septembre 1944. 100 jours en enfer, Paris : Tallandier, (réimpr. 2016 et 2017), 447 p.
- La Seconde Guerre mondiale, Tallandier, 2015, 784 p.



Ce livre qui se lit vraiment facilement à condition d'avoir une carte du front normand en 1944 sous les yeux, se découpe en quatre parties :
- la première partie "les clés pour une bataille", explique que cette bataille a été gagnée par les alliés grâce notamment au poids du matériel, de la logistique des alliées et l'incapacité de la Kriegsmarine et de la Luftwaffe à enrayer la déferlante des troupes alliées.
- la seconde partie "juin : consolidation et extension de la tête de pont alliée" se focalise sur l'action des alliés pour atteindre Cherbourg et son port rapidement alors que les britanniques sont stoppés devant Caen et les normands sont plongés dans la guerre avec les bombardements aériens des alliés.
- la troisième partie "juillet : le mois le plus noir pour les alliés" axe le récit de cette croisade sur le long siège de Caen et sa prise par les forces Britanniques (et Canadiennes notamment), la forte résistance des allemands contre les américains dans le bocage normand et le terrible exode des habitants de basse-normandie pendant cet épisode.
- la quatrième partie "la percée et la victoire" retrace les opérations alliées pour atteindre la seine : Cobra, Spring, Bluecoat, totalize et falaise.

Conclusion :

J'ai lu très rapidement ce livre de 414 pages tellement j'ai été pris par le récit de l'auteur. J'ai beaucoup apprécié que les opérations militaires soient entrecoupé de récits concernant le sorts des civils lors de cette bataille. L'auteur ne cache rien de l'horreur de la guerre pour les malheureux civils qui ont subi les bombardements aériens alliées mais aussi ceux des allemands. On sent quand même que l'auteur insiste bien sur l'inutilité des bombardements aériens des anglo-américains sur les villes de Normandie pour éviter que les allemands montent trop rapidement vers les têtes de pont. 

Ce livre est une synthèse magistrale sur cette bataille de Normandie qui prends fin avec la jonction à Montbard (Côte-d'Or) des armées alliées débarquées en Normandie et en Provence le 12 septembre 1944. En quatre cents pages Jean QUELLIEN m'a remis en tête tous les événements qui ont entre-maillé cette bataille et m'a donné forcement envie de me refaire un wargame sur cet événement.

A suivre...