WarToGame

WarToGame
La bataille d'Issos (334 av.J.-C) entre Alexandre le Grand et Darius III (mosaïque romaine découverte à Pompéi).

dimanche 7 février 2016

[DBA] Allexandre contre les bédouins à Ammonium (Partie 2)

Nous revoici avec la régle DBA (De bellis antiquitatis) et la deuxième partie que nous avons joué Gérald et moi même le 24 janvier 2016 à l'association Orléans Wargames à Saint Jean de Braye.


Les bédouins ont encore du sables dans les cheveux !


Les forces en présences sont les mêmes que la partie précédente : Armée d'Alexandre Macedonian (II/12) et les Bédouins du désert (I/6b).


2ème partie :

Alors que la partie précédente s'était terminée sur une défaite 4/2 pour moi, j’espérais me refaire sur cette partie contre Gérald. Mais ses Macédoniens matchent trop bien contre mes bédouins qui ne peuvent compter que sur les 5 éléments de chameaux pour rivaliser contre son chevalier. Pour les reste, tout est fort chez son armée... vivement que je termine de peindre mes vikings, parthes, romains etc...

Alors les images : 


Le déploiement initial des troupes.
Ce coup-ci, j'ai mis mes chameaux au centre pour mieux me diriger vers les éventuels points faibles de l'armée de Gérald.


J'ai mis mes Psilois dans la forêt pour protéger mon camp !
Mais les Macédoniens ne viendront pas s'y frotter.


Le dispositif Macédonien vue de dos.

Gérald a positionné au centre ses montés comme moi et mis sur son aile gauche ses piques et spears et sur l'aile droite ses auxiliaires et psilois.


Alexandre donne le signale de l'attaque.
Le déplacement de mon aile gauche et de mon centre vers le terrain difficile à gauche !
J'ai essayé de modifier mon approche vers les unités macédoniennes cette fois-ci en présentant mon aile gauche aux "montés" de Gérald. Viendra-t-il m'attaquer de ce cotés-ci ?


Une unité d'auxiliaires bédouins part vers le camp Macédonien.
Gérald refuse finalement d'avancer vers mes chameaux et intelligemment avance ses piques sur son aile gauche pour fixer mon aile droite. Je n'ai aucune chance contre les piques supportées avec un bonus de +3 contre mes auxiliaires. Alors je détache deux socles de chameaux pour essayer de fixer la ligne de piques et l'éviter d'avancer d'avantage vers les pauvres auxiliaires.


Une de mes unités de chameaux a succombé à l'attaque des chevaliers d'Alexandre.

C'est le moment critique de la bataille !
A ce point, je sens que j'ai une petite chance de causer des pertes à l'armée de Gérald qui est immobilisée par les zones de menaces crées par mes troupes. A gauche j'ai réussi à faire reculer les unités de psiloi et d'auxiliaires (malheureusement sans les éliminer) des macédonien. 

Au centre les piquiers sont immobilisés mais demeurent très menaçants et un combat perdu me force à reculer mes deux unités de chameaux. 

Vue de l'aile droite de l'armée bédouine.
Une unité d'auxiliaire part pour saccager le camp d'Alexandre.
A droite mes auxiliaires garde l'arme au pied (ils sont trop vulnérables face aux piques, je les ferais reculer au besoin). Enfin une de mes unité d'auxiliaire part vers le camp macédonien afin d'y attirer la cavalerie et la LH macédonienne (ce sera toujours ça de moins à combattre).

Les lignes se sont reformées la bataille finale arrive à grands pas.
Je tente de prendre l'avantage sur l'armée Macédonienne en essayant une prise de flanc sur les deux unités de piques qui se sont séparées de la ligne macédonienne. J'élimine un socle de pique mais doit reculer suite à un mauvais jet de dés. Je prête désormais le flanc de mon unité de chameaux au socle de spears macédonienne. 

 
Gérald saisi l'opportunité de terminer la partie !

Mes unités de chameaux pris de flanc au centre sont en partie éliminés. Sur mon aile gauche l'encerclement de mon général par Alexandre avec le support de ses auxiliaires et spilois conduisent à sa perte et l’anéantissement de ma troupe de chameaux. J'ai passé ma chance et je n'en n'aurais plus aucune de provoquer des pertes chez les macédoniens.


Photo de la situation finale.

La partie s'est terminée avec la perte de mon général valant deux socles et 2 autres socles de chameaux contre la perte d'une seule unité de piques pour Alexandre décidément bien trop grand pour moi. Bravo encore Gérald, bien joué.

Le bilan : 

La partie fut bien plus serrée que la précédente et je pense avoir posé plus de soucis à mon adversaire en déployant mes chameaux au centre et en détachant une unité d’auxiliaire pour partir chasser le camp adverse. 

J'ai réussi a retirer du dispositif adverse deux unités de montés qui auraient bien matchés contre mes auxiliaires et psilois. Je suis assez content d'avoir réussi à garder l'initiative tout au long de la partie (où Gérald me l'a t-il intelligemment laissé ?). J'ai pu fixer la ligne de piques en double rangs avec quelques unités de chameaux mais des jets malheureux et extrêmes de dés ont décidé au cœur de la bataille de donner l'avantage aux Macédoniens de Gérald.

Bref, j'ai passé un très bon moment avec Gérald, un adversaire très agréable à jouer. Encore un grand merci à lui pour ces deux parties de DBA et nos discussions post parties sur les techniques de peinture et le wargame avec pions. J'ai apprécié nos échanges sur les batailles, wargames antiques et nos projets de jeux pour 2016.



Au final Alexandre consulta l'oracle d'Ammonium qui lui aurait révélé que son avenir se trouvé à l'est dans une contrée peuplée de redoutables guerriers, mais ceci est une autre histoire.

A suivre...