WarToGame

WarToGame
La bataille d'Issos (334 av.J.-C) entre Alexandre le Grand et Darius III (mosaïque romaine découverte à Pompéi).

mardi 2 février 2016

[DBA] Alexandre envahit l'Egypte et défait les bédouins à Ammonium (Partie 1)

A l'occasion d'une soirée wargames à l'association, j'ai poussé de la figurines en l'occurrence mes Midianites "les bédouins du désert" dans deux parties de DBA contre Gérald et son armée Alexandrian Macédonian (II/12).


L'oracle d'Ammonium



Le contexte : Alexandre part vers l'Egypte agrandir l'empire Macédonien après avoir vaincu les Perses du roi Darius à la bataille de Gaugamela au printemps 332. En décembre 332 il entre en Egypte et  le peuple qui était opprimé par les perses est tout prêt à accueillir leur vainqueur. Il se rend à la capitale : Menphis puis à l'oasis d'Ammon, au milieu du désert de Libye, à l'Ouest de l'Egypte afin de consulter un oracle célèbre dans le monde hellénique. Mais en chemin une armée bédouine hostile s’avança à la rencontre du fière général et la bataille ne pouvait être évitée. 

Les deux armées en présence étaient composées comme suit :
Les bédouins (I/6b) :
---> 1 x Cm (Gén.), 4 x Cm, 4 x 3Ax, 3 x Ps
Les Macédoniens d'Alexandre (II/12) : 
---> 1 x 3Kn (Gén.), 1 x Cv, 1 x LH, 1 x 4Ax, 6 x 4Pk, 1 Sp et 1 Ps. 

Les bédouins et les Macédoniens se sont rencontrés deux fois, voici le détail de ces batailles :

1ère partie :

Le déploiement initial vu du coté des bédouins.

Le tirage des dés pour l'initiative me donne l'avantage d'être défenseur pour une fois avec mes bédouins. Je vais pouvoir placer des dunes mais les dés en décide autrement avec une seule dune placée en cadran 2 (en haut à gauche) et un scrubbed hill (une colline lisse) en cadran 3 (en haut à droite). Cela me permet d'avoir deux terrains difficiles de mon coté pour attendre de pied ferme Gérald et ses Macédoniens. Mais comme il est attaquant il peut choisir son bord de déploiement et forcement il choisi le coté avec les terrains difficiles !

Les ordres de bataille :

Les Macédoniens : 
LH /           / Pk / Pk / Pk
Cv / Kn (G) / Pk / Pk / Pk / Sp / Ax / Ps

Les bédouins :

Cm / Cm (G) / Cm / Ax / Ax / Ax / Ax / Ps / Ps
Cm / Cm                                                 /  Ps

Voici la vision qu'ont les bédouins des Macédoniens !

La magnifique armée de Gérald ... ça en jette !


Ma principale force : mes chameaux tueurs de chevaliers !

Gérald a repositionné ses troupes en déplaçant
ses montés du flanc gauche vers le droit.

Mes bédouins un peu impétueux partent tous droit
et en masse attaquer les pauvres psilois !
Le combat final : un psiloi et un auxiliaire bloque 4 éléments de chameaux !
En quelques mots le déroulement de la bataille : Gérald attaquant profita d'un bon jet de PIP pour déplacer ses montés de son flanc droit vers le gauche. Pour le coup ils se retrouvent en face des mes auxiliaires et psilois qui peuvent être éliminé au simple par les chevaliers et cavaliers ! Ses Piques et ses Spears (lances) ne risques pas grand chose face à mes troupes. Seuls des chevaliers, des chariots à faux et des bandes guerrières que je ne possède pas peuvent les détruire au simple. Et comme en plus ils se supportent (bonus de +3 contre les piétons), sauf contre les Ps. Mais heureusement ils ne bénéficient pas du bonus de +1 contre mes chameaux (ouf !).

Ma tactique est donc de vite éliminer ses 2 éléments de Ps et d'Ax et compter sur un mauvais placement de ses montés pour éliminer 2 socles supplémentaires.  

Dans les faits, Gérald va m'éliminer un socle de Chameaux avec un combat sur la dune contre des psilois puis 2 éléments d'auxiliaires en raz campagne par son chevalier et son unité de cavalerie, puis enfin un dernier élément de chameaux suite à un recul impossible. Entre temps j'ai réussi à éliminer deux socles chez les macédoniens. Bien joué Gérald.

Bilan de cette partie fort agréable malgré ma défaite :
Nous avons pris notre temps pour placer nos troupes, éléments du terrains et consulter régulièrement les règles pour bien les comprendre. Du point de vue de la tactique, me plaçant en premier, mes choix étaient assez réduit. Peut-être aurais-je du mettre mes chameaux au centre du dispositif pour raccourcir le chemin vers les unités de Psilois et d’Auxiliaires : les seules éléments vraiment faibles dans l'armée Macédonienne.

Gérald a très bien exploité les forces de son armée : la mobilité de ses montés et le choc de ses piques qui même sans bouger étaient un point de fixation et de menace pour mes troupes. Il n'a pas commis d'erreur dans ses mouvements et les dés ont fait le reste. 
Rien a dire de plus sinon bravo !


Conclusion :
Alexandre alla écouter l'oracle-d'Ammonium et ne dit rien de cette visite; Il laissa circuler des récits "bien vite grossis par l'imagination de ses soldats et de ses sujets". Mais cela est une autre histoire !



A suivre ...