WarToGame

WarToGame
La bataille d'Issos (334 av.J.-C) entre Alexandre le Grand et Darius III (mosaïque romaine découverte à Pompéi).

mercredi 20 mai 2015

[Lecture] Napoléon, Les grands moments d'un destin (Jean TULARD).


A l’occasion de ma pratique de wargames portant sur le 1er empire, et notamment la série Jours de gloire, il m’est apparu nécessaire de me remettre en mémoire l’épopée Napoléonienne. Et la lecture d’un livre de Jean TULARD est semble-t-il une bonne source d’information. Donc j’ai récemment lu une réédition du livre “Napoléon, les grands moments d’un destin” de 623 pages paru aux éditions Pluriel (d’août 2014).




Tout d’abord, ce livre n’est pas une biographie de l'empereur mais un enchaînement de 50 chapitres qui retracent en plus de 600 pages autant de moments de la vie de Napoléon Bonaparte où “l’histoire semble avoir hésité”. Certains événements sont connus et Jean Tulard leur donnent un nouvel éclairage, d’autres le sont moins et mis ici en lumière.

“Quel roman que ma vie” aurait dit Napoléon a Saint Hélène au crépuscule de sa vie, effectivement cette vie n’est absolument pas ordinaire et mais tout à fait étonnante. À diverses occasions, en fonction des choix de Napoléon où de la divine providence, l'histoire a balbutiée et pris soit un cours heureux avec un enchaînement de batailles victorieuses (pendant les 3/4 de son règne) soit un cours tragique aboutissant à la déportation de l’empereur vers une île lointaine dans l’atlantique sud en 1815.

L’auteur passe donc en revu divers épisodes de sa vie et explique les ressorts de certaines décisions touchant sa vie personnelle (sa relation avec Julie Clary, puis Joséphine de Beauharnais et enfin Marie-Louise d’Autriche pour “les officielles”), sa vie publique d’homme politique et militaire.

Sans rentrer dans le détail des 50 chapitres tout à fait intéressants, ce livre est une bonne introduction pour qui veut connaître les grands moments de la vie de Napoléon et les raisons de certaines décisions. Il semble de l'empereur avait le souci de tout maîtriser pour aboutir à ses fins. Jean Tulard explique que son règne s’est terminé en 1815, car Napoléon n’avait plus le soutien des Français, las de la guerre et surtout il n’avait pas réussi à pérenniser son régime car celui-ci était par trop dépendant de ses victoires militaires.

Bref, j'ai apprécié cette lecture qui malgré plus de 600 pages, se lit rapidement (l'épopée napoléonienne est pour moi passionnante !). Cependant, j’ai trouvé que certains chapitres étaient rapidement abordés et manquaient un peu de mise en perspective par rapport au contexte politique et économiques européen de l’époque. Il convient en effet d’avoir en mémoire l’histoire européenne pendant le consulat et le 1er empire pour comprendre les choix de Napoléon (ce que Jean Tulard présuppose sans doute !).

Comme j'ai globalement apprécié cette lecture, je me suis procuré “Napoléon, chef de guerre” du même auteur en espérant avoir un traitement plus précis de l'aspect militaire de sa vie (afin de mieux comprendre les choix de conception des auteurs de wargames napoléoniens).