WarToGame

WarToGame
La bataille d'Issos (334 av.J.-C) entre Alexandre le Grand et Darius III (mosaïque romaine découverte à Pompéi).

jeudi 13 juillet 2017

[J'ai lu] Uniforms of the Penninsular Wars in Colour 1807-1814.

Alors que je m’apprête à passer mes vacances dans la péninsule ibérique, je me suis dis que c'était l'occasion de réaliser un article de présentation du très bel ouvrage de Philip Haythornthwaite et illustré par Michael Chappell (éditions Arms and Amour Press), qui traite des uniformes des armées napoléoniennes et coalisées de la péninsule ibérique. 

D'ailleurs, j'ai un projet secret (qui ne le sera plus à partir de maintenant !) de reconstituer (et rejouer) les batailles napoléoniennes qui se sont déroulées dans la péninsule Ibérique et plus particulièrement au Portugal. Cette ouvrage est ainsi une mine d'information et une référence (pour moi) sur les uniformes de l'époque. En voici donc une présentation rapide avec quelques extraits en guise d'illustration.


La couverture de la version de 1996.

La quatrième de couverture.


La traduction de la 4e de couverture :

"Entre 1807 et 1814, la guerre dans la péninsule ibérique a été appelée par Napoléon comme un ulcère espagnol, accélérant sa chute en drainant des ressources et de la main-d'œuvre à un degré insupportable. Mais c'était bien plus qu'une simple campagne napoléonienne. C'était la première guerre patriotique, menée par la population civile espagnole et portugaise, introduisant le terme "guérilla" ; elle a rétabli la réputation de l'armée britannique ; et elle a produit, avec le Duc de Wellington, sans doute le plus ancien commandant militaire de l'histoire.


Ce livre est illustré de plus de 150 uniformes en couleur et plus en noir et blanc, les plus représentés comme ils sont apparus en campagne, de plus de soixante témoignages et plus de vingt artistes contemporains ont été consultés. Outre les principaux protagonistes, les armées britanniques et françaises, une grande couverture est donnée aux troupes espagnoles et portugaises, et le grand nombre d'Allemands, d'Italiens, de Suisses et d'Irlandais qui ont combattu des deux côtés, les troupes de la Confédération des Le Rhin et le duché de Varsovie - en tout, les forces de plus de vingt états, y compris de nombreux uniformes et participants peu connus. Il y a une introduction historique détaillant les événements de la guerre - y compris des épopées comme la retraite de la Corogne, la défense de Saragosse et la tempête de Badajos - des détails de l'organisation de l'armée, "ordre de bataille" et matériel jusqu'alors inédit, y compris un compte-rendu d'un témoin oculaire de la bataille de Talavera.

Les uniformes de la guerre péninsulaire - à la fois ornés et parfois en haillons et bizarres - sont un fond de matériel pour le modélisateur et le wargamer ainsi que l'historien."

  
Quelques extraits des dessins d'uniformes en couleur :

 
Les britanniques.


Les britanniques.

Les Portugais et les Espagnoles.

Les Français.

Les Polonais et la Hesse-Damstadt.


Les planches d'uniformes sont commentées à la suite de l'ouvrage avec un bref rappel historique et des précisions uniformologiques. C'est une mine d'information pour le wargamer !


Conclusion :

Même si cet ouvrage commence a être daté, la première publication remonte à 1978 et la dernière à 1996, il reste néanmoins une source indispensable pour peindre avec fidélité ses figurines de la guerre de la péninsule. Pour à peine une quinzaine d'euros (en occasion), il n'y a aucune raison de ne pas se procurer ce livre pour tout passionné de l'épopée napoléonienne... si ce n'est qu'il est en langue anglaise (mais les illustrations sont plus indispensables que les textes à mon avis !).

A suivre...