WarToGame

WarToGame
La bataille d'Issos (334 av.J.-C) entre Alexandre le Grand et Darius III (mosaïque romaine découverte à Pompéi).

mercredi 5 juillet 2017

[DBA] Un nouveau tournoi et un résultat (encore) assez décevant !

En ce mois de juillet 2017, je prends un peu de temps (enfin) pour relater ma dernière participation au tournoi trimestriel de l'association sur la règle De Bellis Antiquitatis organisé de main de maitre par Cassandre. Je n'ai pas particulièrement brillé lors de mes trois parties et assez logiquement mes vikings, sans doute à bout de souffle, ont fini 5e sur 8 participants.

Le satrape Artaphene entouré de sa garde personnelle !


Voici au travers de quelques photos le déroulé de mes trois parties. 

1ère Partie : Les Perses Sassanides (II 69C) de GaelYann contre mes Vikings (III 40a).

Lors de cette partie j'ai rencontré Yann-Gaël avec ses Perses Sassanides du plus bel effet. La partie a été tendue à souhait et je me suis bien amusé avec lui. Vraiment un partenaire de jeu très agréable comme toujours.

La mise en place classique du coté Viking et en 3 corps pour les Perses.

Je décide d'étendre mon flanc gauche pour me protéger
des éléments de cavalerie adverse.
De son coté Yann étend son centre !

Une belle ligne de Perses cataphractaires prêt à en découdre !

De mon coté, sans cavalerie mes déplacement vont être limités !

Les Perses sont venus avec un éléphant... ils envoient du lourd !

Les deux armées se rapprochent l'une de l'autre
et cherchent à se" zoque"r mutuellement !

J'étends de mon coté mon flanc droit pour affronter la cavalerie adverse.

L'armée Perse passe de 3 à 2 corps et me contacte sur mon flanc gauche...
Début de la "baston" !

Je tente une manœuvre audacieuse en avançant sur mon centre droit
un élément de blade pour créer une zone de menace
sur l'aile gauche adverse !

Les Perses jouent finement et se lancent dans la bagarre
en affrontant à 3 contre 1 mon élément de blade avancé
(finalement à tort) et à 2 contre 3 sur mon aile droite.

Je m'en sort plutôt bien avec un recule adverse
là où je devais être éliminé et un recule sur mon aile droite !

Je décide alors de venir soutenir mon élément de blade
isolé au centre droit !

Je contrains au recul la cavalerie cataphractaire
mais perd sur mon aile gauche ma première plaquette.

Yann Gael voyant la faille dans mon dispositif
joue sur le surnombre local pour vite éliminer mon flanc droit.

Je perds à nouveau un élément de blade sur mon flanc droit
(je suis tourné par la cavalerie adverse) mais je réussi à tenir
au centre et repousse contre toute attente la cavalerie perse.

Ayant subi déjà deux pertes, je me dois de réagir vite et bien pour éviter une défaite
à plat de couture. Je lance toute ma ligne d’infanterie contre l'armée perse
et laisse le soin aux dés de régler cette affaire mal embarquée pour moi.

Bon rien ne me réussi dans cette partie, je perds deux nouvelles plaquettes
contre l’éléphant au centre et le Satrape Perse ! Je sauve l'honneur
en infligeant une perte sur le flanc droit ennemie.
Les positions finales : le centre Perse étaient bien trop fort
pour mes pauvres Vikings !
Mes Pertes : un psilète, deux blades fast et une blade lourde.

La perte Perse : un élément de chevalier (3Kn)


Bilan de cette partie contre Yann-Gaël :

Je noterais le poing serré de la victoire de Yann-Gaël à l'issu de la partie qui traduit bien sa joie de m'avoir battu à DBA. J'étais content qu'il soit content d'avoir gagné !

Donc, bien qu'ayant bien perdu cette partie contre YannGaël, j'ai apprécié, comme toujours avec lui, de discuter autour de la règle DBA et de la peinture des figurines. Je dois signaler que Yann-Gaël est vraiment un peintre hors-pair de figs historiques en 15mm. Son armée Sassanides est superbement mise en peinture et très attractive visuellement. Bravo à lui ! Bref, un super moment comme toujours avec Yann-Gaël.




2ème partie : Les romains de Marius (II/49) de Vinze contre contre mes Vikings (III/40a).

Ma deuxième partie m'a conduit à rencontrer Vinze, un joueur fort sympathique de l'association et encore un peintre hors-pair décidément ! Nos armées étant assez proches en termes de types d'unités combattantes : de la "blade" essentiellement, la partie ne pouvait être qu'assez indécise normalement mais le sort des armes en décida autrement...


Le déploiement initial des troupes n'est pas du tout original de part et autre
(surtout pour moi où je suis limité verticalement pour déployer mes blades !)

Étant attaquant (comme souvent avec les vikings),
j'ai tourné le terrain pour contraindre Vinze
à se déployer dans du terrain "tout pourri" !

Voilà un joli lancé de dé pour Vinze : 1 en PIP !

Forcement cela limite la manœuvre initiale.
Vinze bouge un groupe et scinde de fait son armée en deux !

De mon coté, j’envoie en deux groupse mon centre vers l'ennemi.

Vinze reconstitue une ligne de front continue.

Je réussi grâce à de nombreux PIP à constituer
une ligne de défense cohérente !

Vinze prend l'initiative de combattre au centre !

Il perd dans l'histoire un premier élément de cavalerie
sur son aile gauche tandis qu'il me repousse au centre
sans dommage pour moi heureusement.

Je tente un débordement de son aile gauche
avec une prise de flanc de sa cavalerie qui devrait le payer cher !

La prise de flanc fonctionne et élimine un nouvel élément de cavalerie romaine.
Sur le flanc droit romain, celui-ci perd également une plaquette d’infanterie !

Cette fois-ci je suis pris de flanc et en débord à gauche et à droite
de mon dispositif. Je vais passer un sale quart d'heure assurément !

Je m'en sort pas trop mal contre toute attente avec seulement
la perte d'une "blade" sur mon flanc gauche.

Je lance à l'attaque mes "blades" situés sur mon flanc gauche
en reconstituant un ligne cohérente !

J'inflige une perte supplémentaire sur le flanc droit de Vinze !
C'est la quatrième et dernière unité perdue par Vinze, ce qui clos la partie.

Mon unité de Blade fast perdue.

Bilan de la partie contre Vinze :

La partie s'est rapidement déroulée et surtout à mon avantage grâce à de bons jets de dés de combat et de PIP (cela aide pas mal). J'ai joué sur les prises de flancs et débords pour emporter la partie sans trop de difficulté mais je sens que Vinze va vite progresser sur cette règle. J'ai aussi passé un très bon moment avec lui et apprécié la qualité de la peinture de son armée romaine. 


3ème partie : Les Spartiate (2/5a ) de Sandchaser contre mes vikings (III/40a) :

Que dire de ma 3ème et dernière partie contre Sandchaser...j'ai commis des erreurs qui ont été habilement exploitées par mon adversaire et qui m'ont conduit à une défaite somme toute logique.

Encore une fois je suis l’agresseur et Sandchaser
me prépare un débarquement potentiellement sur mes arrières.

Une belle ligne de spartiates.

Sandchaser choisi de ne pas débarquer au plus prés de mes vikings.
Du coup j'ai mobilisé 3 plaquettes de blade en ligne pour rien !

Les spartiates sont en 2 corps mais assez proches
pour reformer une ligne au besoin.

J'ai de bons jets de PIP et je réussi à former une ligne rapidement !

Sandchaser fait de même et repositionne rapidement
ses psilètes vers son flanc gauche (vers le terrain difficile).

De mon coté j’étends ma ligne de Blades aux maximum !

Les spartiates font de même !

Les spilètes spartiates occupent désormais le flanc gauche
de l'armée et une autre est en réserve sur le flanc droit.

Je prend l'initiative de porter le combat sur mon flanc gauche
tout en manœuvrant mon flanc droit de telle façon
à obliger mon adversaire à soit bouger pour m'attaquer
soit ne rien faire (ce qui m'arrangerait)

Mon attaque est un désastre, je perds une unité
avec un jet de 1 tout pourri !

Il y a une brèche que Sandchaser a bien vu et exploite opportunément
en prenant de flanc mon unité de blade esseulée au centre !

Par miracle je m'en sors bien et repousse les deux unités
qui me prenait en sandwitch !

A mon tour je viens porter la menace sur l'unité
de cavalerie coincée par mes blades sur mon flanc gauche !

Je réussi à éliminer l’élément de cavalerie adverse et
à repousser les attaques spartiates sur mon flanc droit !

Mais mon armée à un gros défaut : les blades poursuivent
l'infantrie adverse en cas d'attaque réussi et pour le coup cela "casse"
mon dispositif de défense ! Les spartiates flairent le bon coup
en venant attaquer mon chef pris de flanc et sans défense !

Je perds mon chef (valant 2 pertes au passage !) ce qui entraine
une perte de PIP (divisés par deux) lors des prochains jets d'initiative.

Je tente malgré le peu de points de mouvements de créer
des surnombres localement pour maximiser mes chances de succès en combat.

Ce qui fonctionne notamment sur mon flanc droit
avec l'élimination de l'unité de psilète spartiate débordée !
Nous en sommes à 3 contre 2 pour Sandchaser...
j'ai une petite de chance de ne pas perdre à condition
de jouer à nouveau (mais ce n'est évidement pas le cas).

Sandchaser provoque deux combats au corps à corps
avec deux débordements ne laissant pas place à des résultats de reculs !
Les spartiates l'emporte finalement en éliminant
une quatrième et cinquième unités de "blades" viking !

Bilan de la 3ème partie :

Le momentum de la partie aura été l'élimination de mon chef qui s'est retrouvé tout seul au centre après qu'une unité proche ait réussi à éliminer une plaquette d’infanterie et qui de ce fait l'a poursuivi. Ceci a crée une brèche que Sandchaser a superbement exploité ! Ensuite les surnombres locaux étaient plus facile à trouver pour lui que pour moi qui était en retard de plaquettes et avec des jets d'initiatives divisés par deux. Vraiment bien joué à lui !



Conclusion :

J'ai donc fini 5ème sur 8 participants, ce qui est mieux que la précédente fois mais je me répète, mes vikings bien que relativement solides sont finalement victimes de leur impétuosité. Ils poursuivent systématiquement l’infanterie adverse ce qui entraine des ruptures dans mon dispositif de défense et/ou d'attaque. Face à des armée plus mobiles, ils deviennent des "colosses aux pieds d'argile".

Moralité, il faut que je change d'armée pour une nouvelle avec de la cavalerie pour créer d'avantage de problèmes face à des joueurs plus expérimentés que moi sur le système. Il faut aussi que j'apprenne à réfléchir et jouer plus vite pour m'adapter à des adversaires qui, on va dire, ne joue pas au même rythme que moi :-))





A suivre...