WarToGame

WarToGame
La bataille d'Issos (334 av.J.-C) entre Alexandre le Grand et Darius III (mosaïque romaine découverte à Pompéi).

dimanche 5 février 2017

[DBA] Vikings contre Samouraïs, un affrontement qui tourne à l'avantage des guerriers nordiques !

Au mois de janvier 2017, j'ai eu la chance de pouvoir jouer plusieurs parties de DBA en une seule et unique soirée. Après deux défaites douloureuses, j'ai enfin connu le bout du tunnel en affrontant les samouraïs (pour leur première sortie) de Cassandre avec mes vikings décidément toujours aussi teigneux !

Le terrain de jeu avant choix des bords de déploiement.

Cassandre ayant gagné l'initiative a décidé de bien "pourrir" le terrain de jeu et a posé outre une route et une rivière, une colline difficile, histoire de bien me compliquer la tâche ! Heureusement, dans un éclair de lucidité, je décidais de retourner le terrain afin de me garder la colline de mon coté avant que mon adversaire ne commence à déployer ses unités.

Les deux armées sont déployées.

Avec une armée de vikings composée de 11 plaquettes de lames et une de bande guerrière, je disposais d'une très bonne force de frappe contre des piétons et seul des bandes guerrières adverses pouvaient réellement me poser problème. Hors Cassandre n'en disposais pas. Il alignait des lames, des archers et surtout des piquiers (qui lorsque soutenus par d'autres piquiers donnent un +3 au combat). J'étais assez confiant à condition que mon rusé adversaire ne me sorte pas une stratégie sortie de nulle part.


Le camp viking !

Mon camp était défendu par la vache sacrée ou plutôt le taureau "aillé" d'oncle Benz, que pouvait-il m'arriver ?

Une colonne de viking prête à se déplacer rapidement sur la route !

Le général Samouraïs et les lames prêtes au combat.

Les unités de piquiers japonais.

Vue du ciel, les deux armées se font face.

L'initiative appartenant à Cassandre, il envoya rapidement ses piquiers prendre possession du pont sur la rivière, histoire de m'en interdire l’accès.


Les lames vikings vont défier du regard les piquiers japonais.

Les premiers mouvements des armées les amènent à proximité de la rivière.
Mais qui va la traverser en premier.

Les vikings prennent l'initiative de passer la rivière pour affronter les samouraïs adverses.

La rivière sera considérée comme un ruisseau sans fond.
Aucune entrave ne va peser sur les armées pour passer l’élément de rivière.
Enfin normalement d'après la règle.

Cassandre qui n'avait pas du faire attention au jet de dé pour connaitre le statut de la rivière considéra qu'elle était difficile, imposant le passage en colonne pour toute armée décidée à la traverser. Bref, cela ne m’arrangeait pas mais pour gagner il faut savoir contrer les éléments défavorables. En fait, je venais de me rendre compte que la rivière venait de subir une crue subite et terrible.


Cassandre dirige ses piquiers en arrière du pont vers mon flanc gauche !
Voudrait-il traverser la rivière et tenter une prise de flanc ?

Je déploie alors mes lames en face du pont pour lui montrer que le passage ne sera pas aisé.

Pendant ce temps là, je fais traverser enfin la rivière à mon corps principal
et je suis prêt à en découdre rapidement.

Mais la ligne de lames japonaises est quand même bien costaude !

L’affrontement décisif approche, les lignes ennemies se font face.
Les guerriers se jaugent du regard, malheur à celui qui baissera les yeux en premier.

Cassandre étend sa ligne d'attaque au maximum.
Voudrait-il tenter un enveloppement ?

J'en fais de même histoire de lui montrer que je ne m'en laisse pas compter !

C'est l'affrontement attendu, qui va dominer cette bataille ?

La première attaque au corps à corps et l'occasion de tester nos forces respectives et notre veine au dé ! A ce petit jeu là, je perds ma première unité dans cet affrontement !


Je perds ma seule unité de bande guerrière qui pouvait détruire "au simple" les lames adverses.
Dommage pour moi, j'avais bon espoir d'enfoncer la ligne adverse avec cette unité.


Cassandre décide aussitôt de porter le surnombre sur mon flanc droit
en rapatriant deux unités de piquiers.

Je reconstitue ma ligne de lames et repars au combat
bien résolu cette fois-ci à détruire du samouraïs.

Et la déesse de la chance au dé me sourit enfin, m'aidant à détruire deux unité adverses,
et surtout brisant le front adverse.

A ce moment de la partie, je sens que les choses tournent enfin en ma faveur mais il me revient de bien exploiter la brèche pour terminer la partie promptement. Mais c'est sans compter sur le fin stratège qu'est Cassandre.


Cassandre essaye de ramener rapidement ses piquiers sur son flanc gauche,
mais en aura-t-il le temps ?
Cassandre ayant senti le danger pour son général, il le recule promptement pour lui éviter une fin tragique
qui sonnerait la fin de la partie (le général vaut deux points de victoire une fois éliminé).

De mon coté, je "colle à la culotte" les lames adverses pour qu'elles ne puissent respirer !

Petit à petit je repousse les lames japonaises et j'attends le moment
où j'aurais suffisamment de points d'initiatives pour envelopper la ligne adverse.

Mais Cassandre réussi à reconstituer contre toute attente une ligne de front.
Je dois tout recommencer de zéro (mais je n'ai plus que deux unités à éliminer).

Je réussi à contrer l'attaque de Cassandre et à repousser ses lames.

Avec les quelques points d'initiatives obtenus, je reforme moi aussi une ligne d'attaque
afin d'éviter les prises de flancs et autres débords.

Je repousse encore l'attaque générale de Cassandre
que je sens de plus en plus dépité par la tournure que prend cette partie.

Dans une ultime tentative de finir la partie Cassandre envoie son général au combat
et lance toute ses forces dans l'affrontement décisif !

Fin de partie, le combat ma permit de détruire deux unités japonaises supplémentaires.


Cette ultime combat a tourné en ma faveur avec un peu de chance (beaucoup me dirait Cassandre) au dé. Je détruis coup sur coup deux unités dont une d'archers ! Fin de partie avec quatre unités de samouraïs perdus contre une de viking, je gagne cet affrontement anachronique.


Bilan :

Que retenir de cette partie ? Et bien pour une fois j'ai réussi à me sortir du piège de la gestion du terrain inconnu. C'était la première fois que je jouais une route croisant une rivière et son passage aurait du me causer beaucoup de soucis. Mais Cassandre ne m'attendant pas sur les berges de celle-ci, il m'a laissé l'opportunité de déployer mes vikings une fois franchi l'obstacle. 

Ensuite, j'ai visé au maximum son unité d'archer située au centre de son dispositif (sur son flanc gauche) car c'était son unité la plus faible. Avec beaucoup de chance j'ai réussi à l'éliminer et ensuite Cassandre dans une manœuvre de dernière minute a réussi à reformer un front mais qui n'a pas tenu face l'engagement de mes féroces vikings.

Donc, j'ai enfin connu la victoire à DBA en janvier 2017 mais ce ne fut pas une partie de tout repos ! Les samouraïs sont de redoutables adversaires et heureusement que je n'ai pas eu à faire aux piquiers car la tournure de la partie aurait pu être bien différente.

Et oui, le pont aura focalisé bien des unités pour rien !

A suivre...