WarToGame

WarToGame
La bataille d'Issos (334 av.J.-C) entre Alexandre le Grand et Darius III (mosaïque romaine découverte à Pompéi).

dimanche 4 janvier 2015

Bilan 2014 et perspectives.

L’année 2014 s’est achevée tranquillement pour laisser place à une nouvelle année qui je l’espère me sera plus positive à tout point de vue. Il est l’heure de dresser un bilan de cette année ludique et de l’activité passée et à venir de mon blog. Mais avant tout très bonne année 2015. 

L’année 2014 aura été une année compliquée où j'ai manqué de temps et par moment d'envie pour jouer du fait d'une santé qui n'a pas toujours été au rendez-vous. Par conséquent mon temps de jeu effectif a été assez réduit. Cependant, j’ai posé sur la table une bonne dizaine de wargames je n'ai mais réellement joué qu’à quelques-uns. En effet, le temps d’assimilation des règles étant assez conséquent, le temps disponible pour jouer fut finalement réduit. Mais cela ouvre de bonnes perspectives pour 2015.

En 2014, j’ai collectionné les boites de jeux et multiplié les achats assez compulsifs de wargames (du neuf, de l'occasion : merci ebay et la section vente du forum strategikon). J'ai donc enrichi mes étagères d’une bonne vingtaine de nouveaux jeux (mais je partais de bien bas). En fait, j’ai recherché des jeux encensés par la critique sur différentes périodes et thèmes historiques que j'affectionne tout particulièrement.

Les wargames "survolés" :


Flying colors (GMT) :
Il s'agit d'un wargame maritime portant sur les combats de navires au cours du 18e siècle. Les règles sont parfaitement agencées dans le livret et très compréhensives, d'autant plus qu'elles bénéficient d'une traduction dans la langue de Molière. Le matériels est vraiment plaisant à manipuler et l'envie de jouer très grandes. Par ailleurs le jeu en solitaire est facile à mettre en œuvre, car le système d'activation repose sur une alternance du type "à toi à moi".
Les scénarios couvrent les grandes batailles maritimes de l'époque et notamment la fameuse bataille de Trafalgar (21 octobre 1805)j’espère y jouer en 2015.


Jour de Gloire (Hanau, Fuentes de Onoro, Somosierra...) :
Ma série préférée de wargame sur les guerres napoléoniennes. Il s'agit de bataille traitées au niveau opérationnel avec tirage de marqueurs d'activation. Ce système que je trouve très plaisant permet d'introduire de l'incertitude dans l'activation des unités.
Une série de vidéos explicatives des règles ont été postées en VF sur You Tube (il s'agit de la série de vidéos intitulées "les nouvelles du front"). elle introduisent tout les concepts de base pour bien commencer à jouer.

Les wargames joués en 2014 :


Gettysburg 125 (Avalon Hill) :
J'ai acheté d'occasion mon exemplaire après avoir lu d'excellentes critiques du jeu sur Boardgamegeek (BGG). Et je ne regrette pas du tout mon achat. J'ai installé et joué plusieurs fois le premier scénario couvrant la première journée de la bataille de Gettysburg.
Les pions sont fonctionnels et la carte superbe. L'immersion est rapide car les règles sont courtes et simples. J'y rejouerais volontiers en 2015.

Ci-contre, la situation au début du dernier tour de la première journée. Les confédérés ont dépassés Gettysburg et contrôle Cemetery Hill. Mais les renforts de l'union sont en route et la contre-attaque Nordiste risque d'être féroce.





Le temps des As (Vae Victis n°117) :
Une excellente surprise du magasine Vae Victis dans son numéro n°117. Il est à noter qu'il s'agit du premier wargame aérien publié par le "zine" depuis sa création et en plus il est très plaisant à jouer.
J'ai jouer plusieurs fois le premier scénario et manipulé mes petits avions avec extrêmement de plaisir. Ce wargame est facilement jouable en solitaire. J'espère fortement jouer en 2015 d'autres scénarios.

Ci-contre : un spad XIII prend en chasse un Fokker DVII.

Le graphisme de la carte est dans le ton première guerre mondiale et les pions en couleurs bien représentatifs des forces en présence.




Ci-contre : le scenario la bataille de Lyndanise 1219 pour le système de Florent Coupeau "A la Charge".
Un wargame simple mais pas simpliste, facile à mettre en œuvre et rapide à jouer. Il m'a permis de me pencher l'histoire de la création du drapeau danois le "Dannebrog" tombé du ciel selon la légende lors de cette bataille.






Combat Commander Europe et ses extensions (GMT) :
Le grand concurrent de Conflict of Heroes a rejoint ma collection en 2014. J'ai tout de suite accroché à la mécanique de jeu : une activation des unités par tirage de cartes et résolution des combats par .... tirage de cartes (les résultats des dés sont inscrit sur les cartes) !!!

 J'ai joué pour m'initier, l'exemple de jeu du livret de règles et franchement j'ai adoré. Certes les cartes pilote le jeu et l'absence des actions dans la main au moment décisif peut être frustrant mais l'astuce consiste à se défausser de ses cartes inutiles et refaire sa main lorsque rien d’intéressant n'est jouable. Il y a des rebondissements et le potentiel narratif important. Le jeu raconte clairement une histoire (c'est le concept de "storytelling").

Bref, je pense que ce jeu fera l'objet d'autres billets à venir dans le blog (d'autant que je me suis procuré les extentions "Paratrooper" et "Normandy" : j'ai hâte de jouer la prise du pont de Benouville lors du débarquement du 6 juin 1944).


 Mes déceptions de 2014 :


Deux wargames m'ont un peu déçus en 2015, il s'agit du module KIRCHOLM 1605 de Vae Victis n°116 et de Lock' N Load : Band of heroes pour des raisons différentes.

Kircholm 1605 (VV n°116 ).
J’ai eu beaucoup de mal a comprendre et assimiler les règles. J'ai essayé de mettre au point un arbre décisionnel mais sans succès. Je pense qu'il s'agit d'un jeu pour grognard que je ne suis pas pour l'instant. Mais je ne désespère pas d’y arriver un jour. Sans doute, une partie via Vassal m’aiderait grandement pour jouer et assimiler les règles.

Je pense aussi que je me suis investi dans ce jeu au moment où je n'avais pas tout la concentration nécessaire pour le faire. Mais la carte et les pions étant très attractifs, j'ai envie d'essayer de refaire un set-up et jouer un scénario (ah, le goût amer de l'inachevé).


Lock' N Load : Band of Heroes (GMT)  :
J'ai trouvé l'agencement des règles pas très logique et globalement touffues. La traduction en VF des règles ne m'a pas beaucoup plus aidée à comprendre le fonctionnement du jeu, notamment le point sur les lignes de vue (Lign of Sight : LOS).

Mais je lui donnerais également une seconde chance car j'adore les cartes (map) et les pions magnifiques. Enfin il y a aussi une dimension de "storytelling" évidente que je recherche avant tout dans un wargame.


Mes perspectives pour 2015 :


J'espère jouer davantage aux wargames que je possède et pour lesquels j’ai assimilé enfin les règles, notamment  :
- Jour de Gloire (module Hanau 1813 notamment et avec Corybantes),
- Combat Commander Europe (et pourquoi pas participer au prochain tournoi du forum Strategikon s’il y en a un à nouveau),
- Flying Colors (ha les petits bateaux qui vont sur l’eau....),
- Blues vs. Grey (un jeu piloté par des cartes sur la guerre de sessecion aux Etats unis),
- Apache, Thunderbolt et Hornet Leader (quant même depuis le temps que je les posséde et de plus dans les deux versions : GMT et DVG),
- Conflict of Heroes (le réveil de l'Ours et le Prix de l'Honneur même si le module solo pour le 1er n’arrive toujours pas).

En 2015, j’espère initier des rencontres régulières en face à face avec Corybantes (Aka Bertrand) sur jours de gloire et donc mettre un pied à l’association Orléans Wargame. J'aimerais aussi initier mon collègue : "Ben", au système A la charge "Les rois de France". Un très bon wargame pour débuter et dont les règles tiennent en 6 pages A4.

Enfin, je vais essayer d’être plus présent sur mon blog pour y poster plus régulièrement mes comptes rendus de parties illustrées et mon activité belliludiste. Je vais tenter de poster aussi mes avis sur mes lectures historiques car ce passe-temps très ancien chez moi existait avant la pratique du wargame. Cette activité me déclenchent très souvent une envie irrépressible de « rejouer l’histoire » avec des pions sur une carte.

Voilà, il me semble que 2015 est une promesse d’espoir à réaliser et d’attentes à combler.
Ma résolution pour 2015 sera donc qu’ « Il est temps de jouer et d’arrêter de collectionner »*.

* Trop tard, j’ai déjà acheté mon premier WG en 2015 : Opération Barbarossa chez VPG (VF distribuée par Les jeux du Griffon).