WarToGame

WarToGame
La bataille d'Issos (334 av.J.-C) entre Alexandre le Grand et Darius III (mosaïque romaine découverte à Pompéi).

samedi 8 octobre 2016

[DBA] Les macédoniens dominent les midianites sans coup férir !

Il y a quelques temps j'ai joué une partie de DBA avec Bertrand à l'association Orléans Wargames avec mes midianites (I/6b) contre son armée d’anciens macédoniens (la I/54 avec des chevaliers, des lances, beaucoup d’auxiliaires et de psilois). Et bien malgré que Bertrand la qualifie de "molle", dans ses mains "de virtuose" de DBA cette armée est une machine de guerre inarrêtable !

Le chef des Midianites aperçoit les Macédoniens au loin !
La bataille n'est pas loin...

Je vous propose un petit compte rendu de cette partie en quelques photos.

Le déploiement des troupes :

Deux corps pour les Macédoniens et un seul pour les midianites !

Les guerriers midianites ont du sable dans les cheveux,
ils ont du traverser le désert pour affronter les fiers macédoniens !

Le général Macédonien guette du haut de la montagne
l'arrivée des Midianites sur le champ de bataille.

Les troupes à pieds des Macédoniens sont placés
à gauche du dispositif adverse.
 La bataille :

N'ayant pas gagné l'initiative Bertrand jour en premier
et avance ses troupes sans aller au contact !

Geste très fair play de Bertrand, il me relance mon dé
(j'ai obtenu un 1 qui condamnait la partie pour moi !)
Avec un 6 je peux translater mes psilois vers la droite ! Ouf !

Deuxième tour, Bertrand vient au contact avec ses auxiliaires sur mon aile droite !
Ses chevaliers tentent de me bloquer mon aile gauche.

Premier combat, je m'en sort pas mal.
Je repousse l'attaque des auxiliaires adverses.

L'aile droite Macédonienne est la plus forte de loin
avec 2 unités de chevaliers et 2 de spears !
Je détache une unité de psiloi pour éviter la prise de flanc de mes chameaux !

La ligne macédonienne est impressionnante de solidité !

Les combats ne me sont pas trop favorables.
Je dois reculer mes auxiliaires et chameaux presque partout.
Mon chef résiste vaillamment mais pour combien de temps ?

Je réussi néanmoins à trouver une petite brèche au centre
et je pousse mon chameau à l'attaque.

J'élimine une unité adverse au centre mais la situation n'est pas brillante,
je recule partout !

Les macédoniens éliminent facilement deux  unités de psiloi
sur mes flancs qui sont désormais très vulnérables !

Je mets la marche arrière pour mon flanc gauche
afin d'éviter l'encerclement et l'anéantissement !

Le dénouement :

Le macédonien sent que la fin est proche et il va porter l’estocade !

Je perds au centre une unité de chameau débordée et une unité de psilois encerclé
(recule impossible) sur mon flanc droit ! S'en est fini des midianites !

Conclusion :

Ma défaite est très logique, un mauvais placement dés le départ de mes psilois en face des chevaliers a conditionné le déroulement de la partie où j'ai quasiment tout le temps subi. Une seule fois j'ai eu l'opportunité de créer un problème à Bertrand en enfonçant son centre avec une unité de chameau. Mais il a colmaté la brèche avec une unité de réserve de psiloi. Ensuite je n'ai fait que reculer pour ne pas subir une défaite trop rapide. Mais elle est intervenue logiquement lorsque j'ai été débordé de tout part.

Bon, malgré que bertrand définisse son armée de macédonien de molle, elle "punche" bien quand même avec ses chevaliers, spears contre des armées avec des valeurs d'attaque peu élevées ! J'aurais du aller au contact des chevaliers avec mes chameaux car ils les tuent au simple ! Erreur d'analyse de ma part qui me coute cher ! Il faut bien avoir en tête les "match-up" pour pouvoir dicter le déroulement de la bataille sinon... on recule et on perd !!!

Encore une partie riche d'enseignement pour moi...


 
A bientôt.