WarToGame

WarToGame
La bataille d'Issos (334 av.J.-C) entre Alexandre le Grand et Darius III (mosaïque romaine découverte à Pompéi).

mardi 20 septembre 2016

[DBA] Vikings contre Gaulois : le choc des lames !

Lors de la première séance de l'association Orléans Wargames le 9 septembre 2016, juste après l'assemblée générale, j'ai eu l'occasion de me dérouiller sur la règle De Bellis Antiquitatis 3.0 avec Yann-Gaël.

Nous avons joué deux parties avec des oppositions d'armées et de styles de jeu assez différentes. Dans cet article, je vais essayer de retranscrire au mieux la première partie qui opposa mes vikings aux gaulois de Yann-Gaël.

Mes terrifiants Vikings !

Les non moins très valeureux gaulois de Yann-Gaël !
Alors commençons par une présentation des forces en présence :

Les gaulois sont issus de la liste II/11 et sont composés de : 1 général sur char (LCh), à cheval (Cv) ou à pied (3/4Wb), 2 chars (LCh) ou 2 cavaliers (Cv), 2 cavaliers (Cv) ou guerriers (3/4Wb), 6 guerriers (3/4Wb) et 1 psiloi (Ps).

Yann-Gaël avait choisi de prendre un maximum de bandes guerrières, en l’occurrence 9, et de ne garder que deux éléments montés (2 cavaleries) et enfin un psiloi.

Les vikings sont issus de la liste III/40a (viking 790-849 ap. JC) et est composé d'un général Housecarls (4Bd), 10 pillards (3Bd), 1 housecarls (4Bd) ou berserks (3Wb) ou archers (Ps).

J'ai chois de prendre en option pour ma douzième plaquette un élément de bande guerrière au lieu d'un élément de lame ! (Pas d'armée "full blades" cette fois ci !)

Le déploiement des forces en présence !

Avec 4 en agressivité pour les Vikings et 3 pour les Gaulois, comme d'habitude le sort des dés m'a désigné attaquant et je n'ai pu que choisir mon coté et me positionner après mon adversaire (par contre je n'ai pas eu le choix des éléments de terrain). J'ai fais le pari que l'essentiel de la bataille se passerait sur mon flanc droit aussi je l'ai renforcé avec 2 colonnes de 3 rangs de lames ! J'ai mis mon unique unité de bande guerrière sur mon flanc gauche dans l'optique de venir taquiner le psilète de Yann-Gaël positionné en terrain difficile (les warbands ne subissent pas de malus au combat au corps à corps en terrain difficile).

Sur le papier je n'ai aucune chance contre les bandes guerrières de Yann-Gaël qui peuvent éliminer mes lames simplement en obtenant plus que moi après les jets de dés. Dans mon cas mes lames doivent obtenir le double aux jets de dés avec les facteurs de combat pour détruire un élément de warband gaulois !


Un élément de cavalerie est en réserve à l’arrière du front gaulois !
L’élément de psiloi garde le terrain difficile (?).

Premier tour : les gaulois envoient les cavaliers sur mes flancs
et avancent leur ligne de bandes guerrières !

Je réponds par un déploiement complet de mes troupes pour occouper
toute la largeur du terrain et empêcher les prises de flancs !

J'aime bien réaliser des déploiements obliques qui vont contraindre
les déplacements adverses pour me contacter.

Les vikings et les gaulois se jaugent du regards,
le fracas des armes est pour bientôt !

Yann-Gaël avec un jet d'initiative de 1 ne peut qu'étendre sa ligne de warbands !

De mon coté je réalise un bon jet d'initiative qui me permet d’étendre
complétement mon front et de commencer de menacer les unités adverses !

L'affrontement est proche... chacun hésite à se lancer dans le combat au corps à corps !

Je décide d'engager le combat mais en maximisant mes chances de succès
contre la cavalerie adverse !

Les lames ont un facteur de 3 contre les montés et les cavaliers
ont aussi 3 en facteur d'attaque. Mais je bénéficie d'un débord infligeant un -1
au cavalier adverse !

Je ne réussi pas à causer de dégât à l’élément de cavalerie adverse et du coup
Yann-Gaël va au contact pour essayer d'éliminer du blade !!!

Il s'agit du "momentum" de cette partie, malheur à celui qui perd ce corps à corps !

Contre toute attente, je réussi à repousser l'attaque des warbands et
le sort me permet d’éliminer 2 éléments adverses lors de ce premier combat !
(un warband au centre et une cavalerie à droite). Mais je perds une lame dans l'histoire !

L'attaque de mon élément de warband contre celui de psiloi adverse
dans le terrain difficile ne me réussi pas, je suis repoussé !

Le dernier tour se termine par une nouvelle attaque au corps à corps au centre
entre warbands et blades et encore une fois le sort me permet d’éliminer 2 nouvelles unités !

Conclusion : 

J'ai joué une très bonne partie de reprise avec Yann-Gaël et contre toute attente j'ai réussi avec l'aide des dés (beaucoup de 6 lors des jets de combat) à enfoncer le centre adverse. La victoire est assez chanceuse car les blades en principe ne résistent pas bien aux warbands. Comme je l'ai précisé en cas de résultat supérieur les bandes guerrières éliminent les lames et l'inverse n'est pas vrai. Donc, j'ai du réussir des résultats "au double" pour éliminer les 3 éléments de warbands adverses. 

L’élément de cavalerie sur mon flanc droit quant à lui était pris en tenaille et avait peu de chance de s'en sortir mais il a mobilisé 3 de mes éléments pour l'éliminer ! L'autre élément de cavalerie adverse sur mon flanc gauche a été tenu "en respect" par élément de blade ! Heureusement que Yann-Gaël ne l'a pas attaqué (puis détruit) car sinon il aurait pu prendre à revers toute mon armée !

Cette victoire inattendue des vikings ne pouvait pas rester impunie par Yann-Gaël ! Aussi j'acceptais avec plaisir une nouvelle partie et j'en profitais pour ressortir mes Midianites (avant que l'automne arrive !). Mais là c'est une autre histoire !


La potion distribuée aux gaulois n'était pas cette fois-ci magique !
Heureusement pour moi :-))

A suivre ...