WarToGame

WarToGame
La bataille d'Issos (334 av.J.-C) entre Alexandre le Grand et Darius III (mosaïque romaine découverte à Pompéi).

mercredi 31 août 2016

[Set-up] La bataille d'Hastinbeck 1757 (Vae Victis n°126).

Avec le magazine Vae Victis n°126 (mars - avril 2016) est proposé en encart un jeu sur la bataille d'Hastenbeck 1757 qui "a eu lieu pendant la guerre de Sept Ans, le 26 juillet 1757 près du village d'Hastenbeck (Allemagne actuelle) les forces alliées de Hanovre, Hesse-Cassel et Brunswick doivent concéder la victoire à une armée française, victoire qui débouche sur la convention de Klosterzeven et l'occupation de Hanovre" (cf. wikipedia).


La couverture du jeu en encart.
Il s'agit d'une peinture représentant plutôt la bataille de Krefeld !
(cf. l'excellent site www.bir-hacheim.com)


Il s'agit d'un jeu de Nicolas Stratigos ancien rédacteur en chef de Vae Victis chez histoires et collections et nouveau rédac'chef chez Cerigo Editions (avec Théophile Monnier aux commandes au tout début du magazine). Les règles reprennent le système du jeu Vae Victis sur les batailles de Fontenoy et Lauffeld du même auteur (sous titrés "Les victoires du Maréchal de Saxe).


La planche de pions (cf. vaevictismag.fr)
 
La carte où se déroule la bataille (cf. vaevictismag.fr)
 

L'échelle du jeu est d'un tour représente une heure de temps réel, un hexagone 400 mètres et un pion de force constitue 400 hommes d’infanterie, 300 cavaliers et de 6 à 12 pièce d'artillerie.


Les français du maréchal d'Estrées font face aux alliés dirigés par le duc de Cumberland

La séquence de jeu repose sur une activation alternée des unités mais avec des charges d'opportunités (de cavalerie) et des tirs de réaction (d’infanterie) possibles de la part du joueur inactif. 


La séquence de jeu.


Le déploiement initial historique.

Les forces en présence vue de près.

Le maréchal d'Estrées est au centre du dispositif français,
juste en face du village d'Hastenbeck !

Le duc de Cumberland fait face à d'Estrées !

Les conditions de victoire son variées, elles reposent sur des prises de positions géographiques pour les français (les villages d'Hastenbeck et d'Afferde) ou une vérification des positions occupées et l'état du moral des armées à la fin du 10ème tour ! Le joueur français devra être offensif pour emporter la victoire tout en évitant des pertes trop importantes qui lui démoraliserait son armée !


Les conditions de victoire.

Précisions quant à la poursuite de la bataille
par les deux armées en cas de pertes importantes !


Les pions français.


Vue rapprochée des forces alliées !

La table des résultats des combats fait la part belle aux tests de moral et aux désorganisations qui a termes conduisent à l'élimination des unités. L'usure des combats des batailles de cette époque (dite "moderne") est donc bien retranscriet avec cette table.

La tables des résultats des combats.
La légende de la table des combats.
La table des effets de terrain.

Quelques photos des pions en gros plan pour finir :





En conclusion:

Je n'ai fait que déployer les unités sur la carte qui est très agréable et immersive au demeurant (encore un excellent travail de graphiste de Pascal Da Silva !). J'ai parcouru les règles qui ne présentent aucune difficulté de compréhension pour un habitué des wargames. Il ne m'aura juste manqué du temps pour effectuer une partie. Et surtout la multitude de projets encours et les vacances estivales mon détournés ... provisoirement de ce jeu !

J'espère y revenir ... plus tard !
 

A bientôt...