WarToGame

WarToGame
La bataille d'Issos (334 av.J.-C) entre Alexandre le Grand et Darius III (mosaïque romaine découverte à Pompéi).

mercredi 20 avril 2016

[A la charge] Roncevaux, Roland reussi à s'échapper mais perd la partie contre les Vascons.

Il y a quelques temps déjà, j'ai proposé à Benoit de rejouer la bataille de Roncevaux (15 août 778) avec les règles "A la charge" conçues par Florent Coupeau que nous pratiquons régulièrement. Nous nous sommes donc retrouvé à la bonne pioche à Orléans pour faire revivre l'histoire de la "geste" de Roland essayant de se sauver du piège tendu par les Vascons. 

Voici un petit compte rendu rapide de cette partie où j'ai joué Roland et Benoit les Vascons sur le scenario n°1 : "Roncevaux, 15 août 778 : La mort de Roland", Benoît tentant de m’empêcher de sortir l'arrière garde de l'armée franque de la la vallée de Roncevaux. 

La carte et les pions triés mais non séparés... ouf !

Roland, les différentes unités et les deux bagages.
Le premier joueur désigné par le scénario est le joueur Vascon (basques), donc Benoît. Le nombre de tour est fixé à 7.

L'ordre de bataille est le suivant :

L'armée franque dispose en plus de Roland, préfet de la marche ee Bretagne,  4 unités de cavalerie (force : 4, 3, 3 et 2), 4 unités d'infanterie (force : 3, 2, 2 et 2), 2 unités d'archers (force 1) et 2 bagages.

L'armée Basque comprend outre Loup duc de Gascogne, 2 unités de cavalerie légère, 7 unités de montagnards basques (tireurs sans malus au combat), 5 unités d'infanterie et 1 d'archers.

Le set-up initial : les francs (pions rouges et verts)
sont entourés de vascons (pions bleus) !
Les règles spéciales du scenario concernent la cavalerie franque (2 unités de cavalerie bretonne exactement) qui peut retraiter si elle est attaqué à condition de réussir un jet de 5 ou 6 sur un D6. La seconde règle spéciale indique que la cavalerie basque (2 unités de cavalerie légère) ne peut charger.

Les conditions de victoire sont les suivantes :
Pour le joueur franc pour obtenir une victoire majeur il faut réussir à faire sortir par le bord gauche de la carte 1 bagage et 3 unités ou 5 unités sans bagage. Si seulement 4 unités (hors bages) reussisent à s'échapper,  le joueur franc obtient une victoire mineure. Si l'une ou l'autre condition de victoire franque n'est pas remplie, le joueur Vascon obtient une victoire majeure au tour 7.

Début du 2e tour, la pression est mise sur Roland par les Vascons !
J'ai déjà perdu 3 unités.

Les Vascons s'attaquent à mes bagages avec des tirs à distance.

Mon unité de cavalerie est bien isolés au nord de la carte
(elle mobilisera néanmoins beaucoup de forces à Benoit pour rien)


Fin du 2e tour, j'ai perdu un bagage
et je ne suis pas en position pour sortir des unité (à gauche de la carte).
Il ne me reste plus que 8 unités.

Début du 3e tour, j'arrive à me défaire de l'emprise des Vascons
et commence à avancer vers la sortie !

Benoit rapatrie ses forces du haut de la carte vers mes unités ...
ça va être juste pour moi.

Je réussis à sortir une unité de cavalerie et Roland est proche de la sortie.
J'ai quand même perdue dans le tour 2 bagages et 2 unités de piétons.
C'est ici que je perds la partie !

Les 5 et 6e tours, il ne se passe pas grand chose, je sors Roland sans combattre.

7e et dernier tour, je sors ma troisième et dernière unité.
L'unité de cavalerie est partie à travers la montagne rejoindre Roland,
mais en 2 tours s'est un exploit impossible à réaliser !

Roland est sauf, et est accompagné de 2 unités de cavalerie,
mais la partie est perdue.
Un cavalier francs est sortie du ravin pour aller se cacher dans les montagnes !

Conclusion de cette partie :

Je crois que nous avons passé un bon moment ludique Benoît et moi-même bien que j'ai beaucoup subi la partie en jouant les francs. La position en hauteur des Vascons et le fait qu'ils soient beaucoup plus nombreux n'a pas joué en ma faveur. Benoît obtient donc une victoire majeure, cependant, ma petite victoire dans la défaite est d'avoir réussi à sauver Roland. L'histoire ne s'est pas totalement réécrite pour une fois...

J'avais fait le choix de tenter d'attaquer autour de mes bagages les unités de Vascons au lieu d'essayer de sortir de suite un maximum de troupes sans combattre... ce n'était peut être pas le meilleur choix !



Les tables de jeu de la bonne pioche !

La ludothèque de la bonne pioche.

A bientôt pour de nouvelles aventures...