WarToGame

WarToGame
La bataille d'Issos (334 av.J.-C) entre Alexandre le Grand et Darius III (mosaïque romaine découverte à Pompéi).

dimanche 7 juin 2015

[CR] Affrontement "sur le papier" entre Midianites et néo-Hittites / DBA.

Dans la courbe d'apprentissage de la règle De Bellis Antiquitatis (DBA), il y a selon moi un passage obligé : l'affrontement de deux armées avec des pions en guise de figurines.

Une armée en papier de néo-hitittes.

En effet, soit on veut tester le potentiel de certaines armées tirées des listes de DBA avant l'achat des figurines "qui vont bien" chez son revendeur habituel, soit on a déjà les figurines mais on ne les a pas encore peintes pour x ou y raisons !

Alors, on redevient un joueur de wargame papier et on utilise des fiches cartonnées quadrillées de couleur (du type fiche bristol) sur lesquelles ont reporte les dimensions des socles en fonction du type d'unités de l'armée choisie en indiquant ses caractéristiques (capacités de mouvement, facteurs de combats, et éventuels bonus de combats).

L'armée de Bédouins : les Midianites.

Ensuite, on s'essaye à des tactiques percutantes et/ou prudentes selon son tempérament et surtout on teste comment "matche" les différents types d'unités entre elles. Par exemple, que ce passe-t-il lorsqu'une unité de char léger (LCh) rencontre une unité de Chameaux (Cm) ?Précisons de suite que le chameau d'Arabie n'a qu'une bosse et celui d'Afrique en a deux ! Ici il s'agit de bédouin Midianite de la péninsule Arabique, donc : une bosse !

La mise en place des armée.

Cette méthode à l'avantage de favoriser la mémorisation des facteurs de combats des unités et de vite repérer quelles tactiques de base utiliser avec quels types d'unités ! enfin surtout celles à ne surtout pas utiliser, du genre lancer des Psiloïs (Ps) contre des chars lourds (HCh) ou des lames (Bd). 

L’intérêt aussi de ses rencontres de "papiers" est d'essayer de comprendre comment fonctionne le positionnement des éléments de terrains et leurs avantages et inconvénients pour le déplacement et le combats des différents types d'unités. 

Bref, dans mon cas, partant de zéro (ou presque !) en matière de jeu avec figurines, je trouve que jouer avec du papier en solo dans un premier temps permet de vite progresser dans l’apprentissage des règles et de tester quelques tactiques de base sans se prendre des raclées mémorables (du type élimination de 4 plaquettes en 15 minutes.... ça peut faire mal quand même...). 

Les combats vont bientôt avoir lieu !

Le gros inconvénient est que visuellement ce n'est pas du tout "qualitatif", mais alors pas du tout (là je préfère un bon petit wargame avec classiquement des pions et des hexagones !). Il est quand même difficile de repérer visuellement "qui est qui" avec des socles en bristol et je ne parle même pas de leur manipulation. 

Alors, afin de vite progresser dans cette règle et de devenir un adversaire crédible et intéressant à jouer pour mes partenaires très expérimentés du club, je me dois d'apprendre rapidement les différents points essentiels de la règle et de vite appréhender quels sont les grosses erreurs à éviter (mais aussi de peindre mes armées bien évidement).


Les chameaux sont repoussés par les chars Hitittes.


Alors, comment c'est terminé cet affrontement entre l'armée Midianite (I-6b) et l'armée néo-hittite (I-31b) du livre 1 des listes d'armée, sur un terrain arable en feutrine vert ? (merci les tapis de jeu de cartes réversibles et des éléments de terrain dans la même matière).


Les spilois Hittites attaque les auxiliaires Bédouins.

Les chars Hittites ont détruit la lignes de chameaux des bédouins.

Et bien la victoire des hittites a été assez nettes : 4 unités Bédouines éliminées contre 2 pour les hittites. Je commence à comprendre que le positionnement initial des unités est primordial car un mauvais placement est difficilement rattrapable sans un jet de dés de PIP important. Un tirage de 1 est il n'y a plus qu'à croiser les doigts et espérer que son adversaire n'aura pas plus d'unités à bouger à son tour.

La situation finale : victoire des hittites en blanc
(en rouge les terrains labourés et marron une colline légère)


Les unités éliminées : 4 pour les bédouins et 2 pour les hittites.

Voilà donc un petit débrief d'une confrontation de deux armées en papier ! Je possède les armées en figurines en plomb. Il ne me reste plus qu'à les peindre, surtout les néo-hittites et les jouer au club ! Bref, quand je disposerais des deux armées peintes, je vais les jouer le plus possible afin de retenir les facteurs de combats et DRM !

Dans un prochain post, je montrerais mes Midianites en peintures avec leur couleur pour l'été... A suivre.