WarToGame

WarToGame
La bataille d'Issos (334 av.J.-C) entre Alexandre le Grand et Darius III (mosaïque romaine découverte à Pompéi).

samedi 12 mai 2018

[Game] Marengo 1800 le retour !

Il y a quelques temps déjà j'ai jouer le match retour de la bataille de Marengo 1800 avec Bertrand avec comme support le magnifique jeu de Marschall Barington aux éditions Command post Games dont j'ai présenté les grandes lignes dans un précédent post. Donc cette fois-ci j'étais aux commandes des unités françaises dirigées par Napoléon opposés aux unités du Saint Empire Germanique commandé par le feld-maréchal baron Michael Friedrich Benedikt von Melas. Est-ce que Desaix sauvera encore une fois la journée ? telle est la question cruciale de cette partie.



Le matériel de jeu est vraiment superbe.

Je vous propose un résumé de cette partie en quelques photos commentées afin de montrer la progression des différentes divisions dans le jeu.

Le déploiement des troupes au premier tour.
Les français sont bien seuls face aux hordes du Saint Empire.

Bertrand déploie en ligne ses unités afin de me mettre
une pression maximum rapidement sur mes flancs notamment.

Mes 6 divisions font face à 16 divisions adverses !

Les divisions Champeaux et Marmont attendent en réserve
que Napoléon les envoies au bon endroit et surtout au bon moment.

Je suis pris en tenaille par les unités de Bertrand sur ma droite.

Je subi déjà une désorganisation ou fatigue (spent).

Je lance alors ma cavalerie de réserve protéger
mon flanc gauche contourné par les impériaux.

J'arrive à constituer une deuxième ligne de défense mais au centre
mes unités n'ont pas réussi à se déployer correctement.

Mon flanc gauche tient le choc et au centre
j'arrive pour l'instant à contenir l'ennemie.

La bataille est féroce autour de la petite ville italienne de Marengo.

Le tirage des pions d'activation a donné dans l'ordre :
Lannes, Bertrand, Bertrand, Murat, Bertrand, Bonaparte et Victor.

La situation à la fin du premier tour : le français est sur le "reculoir"
et l'autrichien bien en place.

J'ai un écran de cavalerie sur ma gauche
mais au centre Victor est très mal en point.

La fin du deuxième tour : je n'ai pas trop reculé
mais du coup j'ai perdu des unités.

Les forces impériales autrichiennes sont très (trop)
nombreuses en face de moi.

Heureusement, je ne suis pas menacé sur ma droite pour l'instant.

Je décide de lancer une attaque de la dernière chance
au centre afin de réduire le front adverse.

Mais celle-ci échoue, je suis obligé de reculer.

Mes pertes sont déjà importante au regard des gains territoriaux nuls !

Situation à la fin du quatrième tour : mon front n'est pas continue
mais il tient grâce notamment à la garde consulaire.

Mes pertes s’alourdissent.

Desaix arrive enfin et je place de grandes espérance dans son action.

Mon flanc gauche n'est plus et avec 7 malheureuses divisions françaises restantes
contre 16 autrichiennes la partie est quasiment jouée.

Lors du cinquième tour j'essaye de reconstitué un "mini front"
tout en reculant pour réduire la longueur de ma ligne.

Au sixième tour sur huit de prévus,
Bertrand passe à l'attaque de ma ligne de défense.

Je perds encore une unité mais ma garde consulaire
résiste toujours et encore, se sont bien les braves parmi les braves !

Trois de mes quatre unités sont "spent" et je ne peux plus les rallier
car mes divisions sont trop éprouvées.

Logiquement au septième tour les Autrichiens poussent pour en finir.

La fin est proche pour moi Bonaparte ne devrait-il pas retraiter ?

Fin de septième tour, il ne me reste plus que deux unités
dont la garde qui ne se rend pas !

Les pertes françaises sont vraiment terribles.

Je ne peux m'échapper et Bertrand attaque une dernière fois
pour anéantir ma garde consulaire.

Fin du huitième et dernier tour : la garde a résisté.
Je n'aurais pas tout perdu...la bataille est clairement une victoire Autrichienne.


Mes pertes sont importantes avec 3 corps d'armées perdu :
Lannes, Victor et Murat.


De son coté Bertrand "l'autrichien" n'a perdu que 5 brigades (ou demi divisions).

Situation finale de la partie : deux unités françaises esseulées retraite.
La campagne d'Italie est un échec.

La carte est toujours aussi magnifique
et le système de jeu très bien pensé.
Bilan : 

Bon il s'agit d'une défaite sans discussion des français qui n'ont pas su reculer au bon moment et qui ont subi toute la partie les attaques répétées des autrichiens. Bertrand a superbement bien joué le coup et je n'ai pas réussi à obtenir de bon rapport de force lors de mes attaques. il est vrai que je n'ai que peu tenté des attaques de flanc.

Suite à cette partie, j'ai eu la chance d'être en contact avec le concepteur du jeu qui m'a indiqué qu'il existait un guide stratégique pour le joueur français sur le site de Command post Game (j'aurais du le lire avant cette partie !).

In fine, j'adore ce wargame avec "allumettes" qui est vraiment élégant à jouer et qui visuellement est très attractif et retranscrit bien les batailles napoléoniennes lors de l’ascension de Napoléon Bonaparte. Mon interrogation est de voir comment seront formalisés les affrontements entre les carrés Anglais et les charges de cavaleries lourdes françaises à Waterloo. L'introduction de pièces de forme "carré" en remplacement de celle longitudinale serait un vrai plus. 




A suivre ...