WarToGame

WarToGame
La bataille d'Issos (334 av.J.-C) entre Alexandre le Grand et Darius III (mosaïque romaine découverte à Pompéi).

samedi 24 février 2018

[J'ai Lu] Napoléon et le Portugal - Nicole GOTTERI

Je dois bien l'avouer, j'ai une passion pour le Portugal et son histoire ! J'ai la chance que ma moitié originaire de ce pays n'hésite pas à m'offrir régulièrement de beaux livres sur ce pays. Cette fois-ci c'est le "Napoléon et le Portugal" de Nicole GOTTERI chez Bernard Giovanangeli Éditeur (publié en 2004) qu'elle m'a offert le noël dernier et évidement je l'ai lu très rapidement tellement je l'ai trouvé intéressant. En voici un petit résumé en quelques lignes.


Napoléon et le Portugal de Nicole GOTTERI

D’abord quelques mot sur l'auteur : Nicole GOTTERI.


Nicole GOTTERI

Nicole Gotteri est une archiviste-paléographe, ancien membre de l’école française de Rome et docteur en histoire. Elle est notamment l'auteur d'une biographie du maréchal Soult et d'une étude sur la campagne de Suisse de 1799. Pour plus d'information sur Nicole GOTTERI, il y a la page wikipédia la concernant.

Maintenant, passons au livre et son contenu. Celui-ci contient 5 parties découpées de la façon suivante :

Partie 1 : Le Portugal à la fin du XVIIIe siècle. 
Cette partie contient un aperçu général sur l'histoire et la géographie du pays. Au travers de 2 chapitre l'auteur examine l'histoire particulière du Portugal de sa fondation à la restauration, puis le sujet de l'option française et colonisation anglaise et enfin les aspects socio-économiques d'un conflit séculaire.

Partie 2 : Les relations bilatérales du début de la révolution au coup d’état de Brumaire 1789-1799

Partie 3 : Du consulat au traité de fontainebleau 1799-1807.
Cette partie contient 5 chapitres qui retracent la place du Portugal dans la stratégie de paix du premier consul, la guerre "des oranges" et le retour de la paix, la reprise des relations bilatérales et l'ambassade du général Lannes (1802-1804), l'ambassade du général Junot (1805) et enfin la mission du chargé d'affaire Rayneval.

Partie 4 : Le proconsulat de Junot 1807-1808.
Cette partie se découpe en deux chapitres qui traitent de l'expédition militaire de Junot et le Portugal à l'heure française avec une occupation partielle du pays, la réunification de février 1808, les soulèvements et les revers français de juin-août 1808 et enfin les conséquence immédiates de la convention de Sintra.

Partie 5 : Les autres interventions militaires de napoléon 1809-1811.
Cette dernière partie se découpe en trois chapitre qui traitent rapidement de la seconde invasion du Portugal avec l'expédition du maréchal Soult, la troisième invasion avec l'expédition du maréchal Massena et enfin du désengagement définitif de l'armée française du pays.


Conclusion :

J'ai beaucoup apprécié ce livre qui traite principalement des relations diplomatiques entre la France et le Portugal au temps de Napoléon. Ainsi bien que le pays ait été fondé par les ducs de Bourgogne, le Portugal s'est résolument tourné vers la puissance Anglaise tout en maintenant un semblant de relation diplomatique avec la France. Le Portugal était une puissance tournée vers la mer et ses colonies outre atlantique (Brésil) et il convenait de ménager une puissance maritime qui aurait pu à tout moment bloquer les échanges économiques entre les colonies et la métropole. De plus l’Angleterre était un marché de premier ordre pour les vins Portugais et notamment le porto et les échanges avec la France n'auront jamais été très important même lors de période de réchauffement diplomatique avec Napoléon. 

Nicole GOTERRI retrace avec brio les relations diplomatiques entre le Portugal et la France et éclaire d'un jour nouveau le déroulement des ambassades des généraux Lannes, Junot à Lisbonne et du double jeu de Talleyrand auprès de Napoléon. Il convient de préciser qu'il n'y a aucune description de bataille dans ce livre dont ce n'est absolument pas l'objet. Enfin, je trouve ce livre remarquable car il donne une vue nouvelle des relations entre la France et le Portugal au début du 19e siècle et explique pourquoi, toujours aujourd'hui, ce pays est plus tourné vers l' que vers la France, bien que les ressortissants Français y soit toujours excellemment bien accueillis.


L'ambassade de France à Lisbonne.

A suivre ...