WarToGame

WarToGame
La bataille d'Issos (334 av.J.-C) entre Alexandre le Grand et Darius III (mosaïque romaine découverte à Pompéi).

mardi 27 juin 2017

[J'ai lu] La Bérezina de Sylvain Tesson

Voilà un livre rafraichissant à lire en été lorsque qu'il fait extrêmement chaud ou lorsqu'on recherche les sensations de l'hiver russe mordant ! Berezina de Sylvain Tesson est une "claque ludique" pour moi dans le sens où il m'a permis de voyager par la pensée et d'imaginer ce que fut la retraite de l'armée de Napoléon lors de la campagne de Russie de 1812.


Sylvain Tesson et quatre amis, les russes Vassili et Vitaly, le géographe Cédric Gras et le photographe Thomas Goisque partent en motos side-car Oural pour un périple de plus de 4 000 km entre Moscou et Paris en essayant de reprendre le chemin pris par l'armée de Napoléon lors de la retraite de Russie 1812. 

Ainsi à bord des side-car russe un peu, beaucoup rustique les 4 amis empruntent les hauts lieu de l'histoire la retraite en plein hiver 2012 (comme en 1812) de l'armée Napoléonienne. Au fil des kilomètres, l'auteur nous narre l'histoire de cette fameuse retraite en citant des passages des récits de Caulincourt (Écuyer de Napoléon) et du Sergent Bourgogne un soldat de l'armée pour faire revivre l'histoire et le calvaire qu'on pu endurer les soldats de l'empire poursuivis et harcelés par les cosaques et le froid de l'hiver russe.

Ainsi, lorsque l'on évoque la Bérézina, en général le sens populaire retient une catastrophe alors que dans les fait il s'agit d'un formidable exploit des soldats de Napoléon qui ont réussi à se sauver des forces Russes cherchant à les anéantir ! La force du récit de Sylvain Tesson est à mon sensle fait que l'on se sent plongé dans cette retraite "galcée" et de revivre les moments héroïques des soldats qui malgré la faim et le froid se battent pour sauver leur camarades et ce qu'ils peuvent d'humanité chez eux.


Sylvain Tesson dans l'émission de France 5 C à vous !

En conclusion :

J'ai beaucoup apprécié ce livre complétement rafraichissant, voir glaçant (surtout avec la canicule du mois de juin en France) et le récit remplit d'anecdotes et d'humour !
Cette balade historique avec des détours via Berlin, le Luxembourg et des "parfums" de Vodka vaut vraiment le détour... décidement Sylvain Tesson l'écrivain voyageur stégophile est un auteur très surprenant à plus d'un titre.

A bientôt...