WarToGame

WarToGame
La bataille d'Issos (334 av.J.-C) entre Alexandre le Grand et Darius III (mosaïque romaine découverte à Pompéi).

samedi 17 octobre 2015

Soirée DBA à Orléans Wargame : l'apprentissage continue avec Corybantes...

Vendredi 9 octobre 2015, je me suis rendu au club Orléans Wargames avec mon armée de bédouins du désert : les Midianites (I/6b) qui n'ont connu que la défaite (ou presque) depuis que je les possède, afin d'affronter Bertrand.

Un bel alignement de chameaux !

Corybantes, donc Bertrand est venu m'affronter à nouveau avec cette fois-ci des armées très différentes : des Tulunides (III/49) et du Macédonien tardif qui pique (II/35) ! Autant le dire de suite, j'ai dégusté .... deux défaites pour mes Midianites 4 / 0 et une victoire pour moi en jouant avec les macédoniens de Bertrand 4 / 3.

Alors en quelques images voici les différents affrontements :

Partie n°1 : Midianites contre   Macédoniens Tardifs -> victoire de Bertrand 

Le déploiement initial des troupes.
A noter un BUA en bas à gauche et un plough en haut à droite.

Une vue du champ de bataille depuis le camp Macédonien.


Vue depuis les Midianites.


Les choses sérieuses commencent. Les deux armées se font face.
Bientôt les premiers combats.


Mes chameaux attaques la cavalerie adverse sur son flanc droit.


Une unité d'auxiliaires Midianites tente un débord !
Mon flanc droit et mon centre est au contact des unités ennemies.
Les combats vont déterminer le vainqueur !

Et les Midianites mordent encore la poussière.
Trois unités de chameaux  et une unité de Psiloï...
éliminées d'un seul coup, c'est rude.
Commentaires :
J'ai tenté en positionnant mes unités d'auxiliaires et de psilois sur mon flanc droit, d'aller au contact des piétons de Bertrand positionnés dans le terrain labouré (terrain clair car pas de 1 au premier jet de PIP). Mon idée était d'ouvrir une brèche sur le flanc gauche des Macédoniens ou le rapport de force était à peu prés égal avec les Midianites. La cavalerie étant hors de portée pour moi et bien trop volatile, je me devais de contenir le front de piquiers (+3/+4) avec mes chameaux (+3/+3) avec un malus de -1 avant même les jets de dés... compliqué. Et cela n'a pas loupé, je n'ai pas réussi à contenir les piquiers de Bertrand qui m'a bien flanqué mes chameaux. Un carnage !!!



Partie n°2 : Midiantintes contre Tulunides -> victoire de Bertrand


Le placement initial vue coté des Midianites.


Vue du cotés des Tulunides
Les bédouins sont venus en grand nombre et...
sont repartis bien moins nombreux !


Les deux lignes d'unités avance vers le centre de la table pour s'affronter.
Mon flanc gauche de Chameaux va à la rencontre des chevaliers de Bertrand !

Les Chameaux sont repoussés et éliminés au fur et mesure de leur attaques !


La situation finale : une défaite des bédouins.
Mes chameaux ont été taillés en pièces.

Commentaires :
Bertrand m'a opposé cette fois-ci une toute nouvelle et magnifique armée de Tulunides (des Turques partis guerroyer en Égypte vers le IXe siècle après J.C.). Cette armée est composée principalement de cavalerie, cavalerie légère et de lames (9 unités sur 12).
Mon idée était de bien réussir mon déploiement et d'avancer en ligne vers les unités de Bertrand afin d'éviter les prises de flanc. Cela aurait pu fonctionner si j'avais mieux géré les reculs de mes unités. 

J'ai tenté le 50/50 sur une attaque au centre du dispositif de Bertrand avec une unité de chameau en espérant passer et ne surtout pas reculer car je n'avais pas la place de le faire (quel andouille !). Et forcement la chance n'a pas été de mon coté et un recul impossible à éliminé ma première unité et ouvert une brèche dans laquelle Bertrand s'est engouffré.

Je pense que pour une fois j'avais pas trop mal géré les prise de flanc et les zones de contrôle pour m'éviter des combats défavorables, mais à DBA la moindre erreur ne pardonne pas contre un excellent joueur comme Bertrand.
 

Partie n°3 : Macédoniens contre Tulunides -> défaite de Bertrand.


Mon armée se présente en une seule ligne.
Celle de Bertrand est composée de trois corps.


Les archers et Psiloïs Tulunides restent en l'orée du bois !


Les piquiers Macédoniens avancent en rangs serrés vers l'ennemie.
 
Le chef ennemie est acculé en bord de table, son élimination est proche.
 
Le chef Tulunides est éliminé.
Les déplacements des unités de Bertrand vont lui couter plus cher !

Fin de partie pour les Tulunides.
J'ai éliminer 3 unités dont le chef adverse et perdu 3 unités.
C'est enfin une victoire des Macédoniens.
Commentaires :
Cette dernière partie m'a permis de "me refaire la cerise" en jouant les Macédoniens de Bertrand contre ses Tulunides. 

Mon plan était d'aller piquer sa cavalerie où le "match-up" m'est davantage favorable (+4 contre +3) et Bertrand m'a bien aidé en tentant une prise de flanc sur mon aile gauche. J'ai donc était obligé de me retourner sur le coté gauche du terrain et avec de bons jets de dés j'ai réussi à repousser la cavalerie de Bertrand et surtout d'éliminer son général. 

Dés lors tout était plus facile pour moi (enfin presque avec Bertrand il faut toujours être sur ses gardes). Certes j'ai perdu quelques unités mais sans commandement les déplacements des unités Tulunides étaient plus lent me laissant le temps de contacter et repousser ses unités puis en éliminer les plus isolées. Cette fois-ci j'ai profité de la brèche et je m'y suis engouffré. 


Conclusion :

J'ai donc retenu de ces trois parties fort agréables comme toujours avec Bertrand :
  • qu'il faut se ménagers des voies de replis vers l'arrières afin de reculer sans encombre !
  • qu'il faut comme toujours protéger ses flancs afin d'éviter les débords qui tuent les unités qui subissent un recul,
  • qu'il faut déployer ses unités en fonction des match-up les plus efficaces,
  • qu'il faut envisager toutes les possibilités lorsque les dés ne sont pas favorables !
  • que les Midianites, bien que fort sympathiques à dos de Chameaux (facteur de combat +3 contre les piétons et +3 contre les montés) ne pèsent pas grand chose face à de la lances (+4/+4), de la pique (+3/+4), des archers (+2/+4) et des chevaliers (+3/+4) surtout s'ils sont débordé ou flanqués !
  • que je vais changer d'armée... pour avoir un peu plus de punch lors des combats et essayer de nouvelles tactiques !
Pour consulter la vision de Bertrand de ces 3 batailles s'est ici.


Un indice, c'est une armée qui descend du nord et qui date des ages sombres !


Bref, encore une belle leçon de tactiques que j'apprends d'un excellent et très expérimenté joueur de DBA...Merci Bertrand.