WarToGame

WarToGame
La bataille d'Issos (334 av.J.-C) entre Alexandre le Grand et Darius III (mosaïque romaine découverte à Pompéi).

dimanche 14 mai 2017

[Mémoire44] Pegasus Bridge 6 juin 1944.

Lors de ma dernière soirée au club Orléans Wargames, nous avons évoqué avec Cassandre un autre membre de l'association la possibilité de relancer le jeu Mémoir44 (jeu conçu par Richard Borg en 2004). Ayant la boite de base et quelques extensions dans "mon grenier", je me suis dit en ce mois de mai 2017 qu'il serait intéressant de me réapproprier les règles de ce "warteau" en effectuant la première mission du livret. 

La situation de départ.

Le scénario consiste pour les britanniques à prendre d'assaut les deux ponts sur le canal de Caen, le pont de Bénouville : le fameux "Pegasus bridge" et celui de Ranville sur l'orne le 6 juin 1944. Le major Howard avec ces 9 unités d'élites doivent prendre les deux ponts défendus par 6 unités d’infanteries allemandes. Il n'y a pas de char ni d'artillerie dans ce scénario ce qui devrait me permettre de me remettre dans les règles progressivement !

Les troupes britanniques sont de couleur verte foncée
et celles allemandes sont bleues foncées.

Une partie des troupes britanniques.

Les britanniques du major Howard sont prés à attaquer
le pont de Bénouville très fortement défendu.

Les unités allemandes sont bien barricadés autour
du pont de Bénouville, le fameux Pegasus Bridge !

Une unité allemande est en retrait sur la commune du Port.

La main de carte du joueur Britannique.
Une attaque au centre et à gauche est fortement probable.

Les deux cartes distribuées aux allemands.
Deux très bonnes cartes de défense.

L'attaque principale aura lieu autour du pont de Bénouville.

Les Britanniques jouent en premier et lancent l'assaut
sur la position renforcée allemande par des sacs de sables.

Avec une carte accrochage les britanniques déplacent
au centre une unité dans le bois pour tenter
d'encercler les forces allemandes.

Les troupes allemandes se rapprochent du pont de Bénouville
car le surnombre britannique est important.

Je perds à nouveau un soldat devant la position fortifiée.

Du coté du pont sur l'Orne, les britanniques se rapprochent
de l'objectif en confiance.

Mais les troupes allemandes prennent position sur le pont et aux abords.

Du coté du pont de Bénouville les paras Britanniques
commencent à infliger de lourdes pertes aux fantassins allemands.

J'arrive enfin à éliminer une unité allemande, l'objectif se rapproche.

Je perds à nouveau des fantassins dans l'affrontement

Mais j'en profite pour venir submerger l’infanterie adverse.

Et ça passe, je me rapproche du pont de Bénouville !

Mais la réaction allemande est terrible.
Je me fais étriller par les défenseur du pont.

Du coté du pont de Ranville, celui-ci est bien tenu par les Allemands.
Je vais devoir les déloger sans perdre trop d’éléments.

Du coté de Bénouville, je peine à relancer mes attaques
faute à une main de carte peu favorable.

A Ranville je commence à me rapprocher de la cible
avec une égalité dans le nombre de fantassins.


Je tente un assaut sur le pont !

Mais celui-ci s’avère désastreux !

Devant cet échec j'amène des réserves fraiches pour forcer la décision.

Et je tiens enfin le pont avec 3 résultats aux dés positifs !

Je vais essayer de prendre le pont de Bénouville
qui me résiste en jouant une carte Ordre du QG
qui me permet d'activer 4 unités d'un coup !

Je réussi enfin à prendre le pont de Bénouville
Mais les défenseurs décident de se retrancher sur des positions renforcées !
Mais ils ne tiendront pas longtemps !

Alors que je croyais tenir le pont de Ranville,
une carte A l'assaut permet aux Allemand de le reprendre !

J'essaye avec mes réserves de partir à l'assaut du pont...

...mais je me fais repousser à nouveau !

Mais finalement le nombre me permet de submerger les derniers défenseur
du pont de Ranville !

Je tiens les deux ponts... les objectifs sont atteints
pour les commandos parachutistes
de la 6e division aéroportée Britannique !

Les Britanniques l'emportent au final avec 4 médailles contre 2 aux allemands.

Une photo de la situation finale !
Bilan :

Pour une partie de remise en tête des règles de Mémoire44, je pense que je n'ai pas trop fait d'erreur dans l'application de celles-ci. Le plus dur est forcement de bien comprendre le pouvoir des différentes cartes et surtout de les jouer au bon moment en concentrant les tirs !

J'ai bien aimé rejouer à mémoire44 qui reste un wargame léger pas prise de tête ! J'ai bien aimé aussi l'approche historique de ce jeu qui grâce aux scénarios calqués sur les événements de juin 1944 permettent de se replonger dans la grande histoire.

Je n'ai qu'une envie maintenant c'est de jouer contre un adversaire physique ! 


A suivre ...